AnimeTV

Anime automne 2020 : I’m Standing on a Million Lives

I’m Standing on a Million Lives est un manga de Naoki Yamakasa au scénario (déjà connu pour My Home hero) et dessiné par Akinari Nao et publié dans le Bessatsu Shōnen Magazine depuis 2016. La série compte déjà dix tomes et la série est totalement inédite en France.

L’histoire

Yûsuke Yotsuya, collégien distant, mais doté d’un grand sens de la logique, est transporté dans un monde alternatif qui ressemble à un jeu. Avec ses camarades de classe féminines Iu Shindô et Kusue Hakozaki, il devient ainsi le troisième joueur à entreprendre une quête parsemée de dangers. Par sa nature dénuée d’émotivité, Yûsuke parvient à faire face aux situations les plus délicates grâce à son détachement, jouant même parfois avec la vie de ses compagnons.

L’équipe

C’est encore le studio Maho Film qui s’est occupé de la série, elle est réalisée par Kumiko Habara avec Takao Yoshioka au scénario. Niveau qualité de l’animation et des graphismes on va pas se mentir, la qualité est pas over the top. La qualité des dessins du manga est bien meilleure. L’animation au rabais n’aide pas à se faire une bonne opinion de la série. De l’isekai au kilomètre parce que c’est le genre du moment ? Possible. C’est dommage car l’histoire de base est plutôt sympa.

Le héros, Yûsuke Yotsuya, est doublé par Yūto Uemura (Thorfinn Vinland Saga, Bungo Stray Dogs – Atsushi Nakajima). Les musiques sont de Ken Ito. C’est Kanako Takatsuki qui interprète le générique de début appelé : Anti world. En ce qui concerne le titre de fin c’est Liyuu qui interprète la chanson Carpe Diem. Rien d’exceptionnel dans les deux cas. Ça s’oublie assez vite.

I’m Standing on a Million Lives

Yûsuke Yotsuya est collégien transparent qui une fois dans ce monde de fantasy va prendre toute son ampleur. Pourtant il n’a pas de chance. Il n’a jamais le beau rôle. Il ne sera jamais un chevalier ou un mage puissant. Il aura toujours un rôle à la con (cuisinier etc.), mais fort heureusement il saura s’en sortira toujours. Alors oui, il faudra parfois faire des sacrifices.

Certes il a plusieurs demoiselles autour de lui, mais j’ai trouvé que ce n’était pas too much comme dans d’autres anime que j’ai pu regarder. Je ne suis pourtant pas très fan de jeux vidéo ou de jeux de rôle. On ne va pas parler ici d’originalité parce que le développement des personnages et de l’univers est assez classique, cependant on s’attache petit à petit au héros, et même à ses imperfections.

I’m Standing on a Million Lives est un anime à regarder pour se détente, sans s’attendre à une révolution où à un truc exceptionnel. Il est clairement dans la mouvance du moment, si vous aimez les isekai sans un harem de malade il peut vous plaire.

Avis après visionnage

Si l’anime se regarde sans déplaisir, il faut vraiment attendre la conclusion pour que le scénario prenne (à mon goût) une direction intéressante. Avant on est dans un isekai somme toute assez classique. Mais on commence à entrevoir les difficultés et les questionnements existentiels du héros. Il est très jeune (14 ans) et le poids de ses décisions commencent à peser sur ses jeunes épaules.
A la fin de l’épisode on apprend que la suite est prévue pour juillet 2021 !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.