AnimeTV

Anime automne 2020 : Adachi to Shimamura

Adachi to Shimamura alias Adashima c’est à la base un light novel d’Hiromi Takashima, illustré par Nozomi Ōsaka. Il compte 8 tomes et il est toujours en cours de publication.  Il y a eu plusieurs adaptation en manga tout d’abord dans le Gangan Online par Mani. Il compte trois tomes.
Puis plus récemment une 2e adaptation à vue le jour dans Monthly Comic Dengeki Daioh avec au dessin Moke Yuzuhara. Tout ceci est bien entendu totalement inédit en France.
Chez nous c’est l’anime qui est diffusé sur Wakanim à raison d’un épisode tous les vendredis.

Connues pour sécher régulièrement les cours, deux jeunes filles nommées Adachi et Shimamura voient leur vie s’entrelacer lorsqu’elles se croisent au deuxième étage du gymnase de leur lycée. À ce moment-là, c’est le début d’une grande amitié ; elles jouent au ping-pong, traînent ensemble après les cours… Mais si quelque chose arrivait et devait changer leur relation à jamais, comment réagiraient-elles ?

©2019 Iruma Hitoma/KADOKAWA CORPORATION/Adachi to Shimamura Production Committee

 

La série a été confié au studio Tezuka Productions (The Quintessential Quintuplets, Black Jack, Astro etc.) qui fait un très bon boulot. La réalisation de la série a été confié à Satoshi Kuwabara qui a justement travaillé sur les autres prod du studio comme The Quintessential Quintuplets ou Isekai Maou to Shoukan Shoujo no Dorei Majutsu Ω par exemple. Le scénario est le fruit du travail de Keiichirō Ōchi qui faisait parti de la même équipe. Il se connaisse donc parfaitement et le travail s’en ressent. Complétant cette équipe Shizue Kaneko qui s’occupe du chara design, elle aussi une habituée du studio.

 Adashima est donc le résultat d’une équipe qui a l’habitude de travailler ensemble depuis des années. Le résultat un très joli anime avec une animation tout à fait correct, de très beaux designs et des couleurs absolument magnifiques. La douceur qui entoure les deux jeunes filles est palpable. Même si je n’ai toujours pas compris ce que venais faire la petite fille du futur dans l’histoire, l’évolution des deux jeunes filles qui se découvrent ressentir un peu plus que de l’amitié est fort bien amenée.

Les deux jeunes filles semblent un peu perdues, le lycée ne les intéressent pas pourtant elles n’ont pas envie d’inquiéter leurs familles. Pourtant se rencontrer va peut-être changer leur vie. C’est fait de tout petits rien du quotidien, mais l’évolution lente n’est pas rebutante. Voilà, c’est globalement très mignon, et cerise sur le gâteau, c’est joli à regarder. Sans être un coup de cœur, j’avoue prendre plaisir à le regarder.

Adachi to Shimamura m’a beaucoup plu, la relation entre les deux jeunes filles est mignonnes, non forcées et très saine. Elles se posent certes plein de questions mais ça reste très choupi.

Avis après visionnage

C’était bien mignon, mais au final il se passe rien. On a l’impression que c’est à sens unique, et on comprend mal l’intérêt de l’anime. C’est frustrant, car si au début c’est mignon, au bout d’un moment on se lasse. C’est vu des shojo plus énergique… C’est vraiment dommage.

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.