Cinéma

Confident royal

Une histoire vraie, certes romancée, en Angleterre pendant le règne de la reine Victoria. C’est dans secret d’Histoire que j’avais pour la première fois entendu parler de cette amitié hors norme entre la Reine et ce domestique venu d’Inde.

Confident royal

Synopsis : L’extraordinaire histoire vraie d’une amitié inattendue, à la fin du règne marquant de la Reine Victoria. Quand Abdul Karim, un jeune employé, voyage d’Inde pour participer au jubilé de la reine Victoria, il est surpris de se voir accorder les faveurs de la Reine en personne.
Alors que la reine s’interroge sur les contraintes inhérentes à son long règne, les deux personnages vont former une improbable alliance, faisant preuve d’une grande loyauté mutuelle que la famille de la Reine ainsi que son entourage proche vont tout faire pour détruire.
A mesure que l’amitié s’approfondit, la Reine retrouve sa joie et son humanité et réalise à travers un regard neuf que le monde est en profonde mutation. 

Avis : Confident Royal est adapté du livre « Victoria & Abdul: The True Story of the Queen’s Closest Confidant » de Shrabani Basu. Cette dernière a redécouvert une histoire oublié.

Le ton est très vite donné par le réalisateur britannique Stephen Frears (The Queen), c’est avec humour et un retard tendre qu’il décide de raconter cette histoire. On sourit à de nombreuse reprise de cette reine inconsolable après la mort de son mari. Son entourage encourage sans le savoir son caractère acariâtre. Vautours et autres profitent de sa solitude.

Judi Dench (qui a déjà endossé le rôle de la Reine Victoria 20 ans plus tôt) et Ali Fazal sont un duo parfait. Ce jeune Indien, totalement hermétique au protocole s’adresse à la Reine comme à une personne normale, ce que ne fait pas son entourage proche. Il lui redonne le goût de vivre et d’apprendre. Au grand damne de la cours, le jeune Indien devient son favori et prend une place de choix.
Là où la Reine trouve un confident cultivé et exotique, ses détracteurs ne voient qu’un arriviste étranger (d’une colonie !).

La fin est assez triste, car la Reine meurt et son fils rongé par l’attente du pouvoir fera tout pour qu’on oubli cet gênant confident.

Confident royal est un film charmant, plein d’humour et de tendresse. Il ravira les amoureux d’Histoire (même petite) et de période victorienne. 

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Une réflexion sur “Confident royal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.