Cinéma

La Reine des Neiges le nouveau Disney

21047966_20131009153145138.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un Disney, classique, qui ne soit pas un Pixar, je ne suis pas allée en voir un au cinéma depuis… Oliver et Compagnie en 1989 ! C’est vous dire que je ne suis pas une aficionados du studio américain. Mais bon c’était Noël, il n’y avait pas beaucoup de concurrence en matière de dessin animé contrairement à l’année passée. Je n’ai pourtant vu qu’une bande annonce, mais j’avais envie de voir Frozen, chose que je ne vais pas regretter.

21052146_20131023144339759.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLa Reine des Neiges

Synopsis : Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Avis : J’ai envie de commencer cette chronique par un poncif. La Reine des neiges c’est un Disney oscillant entre tradition et modernité. Si l’histoire tiré d’un conte d’Andersen est évidement très classique (des jolis princesses, des beaux gosses, des second rôles rigolos, et des méchants méchants), mais aussi très moderne. Je pensais qu’il allait arriver certaines choses et un rebondissement vient tout remettre à plat ! Alors, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dis. A la fin les gentils gagent et tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais j’ai trouvé le traitement d’Ana et Elsa bien plus moderne. Les temps change même chez Disney.

Les graphismes sont extrêmement soignés, j’ai trouvé les décors somptueux et les effets de givre, de glace et de neige splendide. J’en ai pris plein les mirettes.

L’humour est un autre pilier du film, et il fonctionne parfaitement. Olaf, pour ne pas le citer, est un élément essentiel qui fera mouche avec tous les enfants (et les grands). Je l’ai vu en VF avec Dany Boon et je l’ai trouvé très amusant et totalement balourd.

La Reine des neiges est aussi un comédie musicale féerique, c’est sans doute le point qui fera fuir certains à toutes jambes. Ça chante. Ça chante même beaucoup, dans le plus pur style des comédies musicales de Broadway. Les allergiques vont faire des cincopes c’est évidement, pour ceux comme moi qui aiment bien ils passeront un agréable moment. Les chansons sont écrites par le couple Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez auteurs de l’immense succès Avenue Q. J’ai vraiment trouvé les chansons accrocheuses.

Oui, j’ai aimé, j’ai trouvé ce dessin animé splendide et je ne regrette pas une seconde mon ticket d’entrée, c’est typiquement le genre de spectacle que j’ai envie de voir à Noël.

Note : 18/20

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

2 réflexions sur “La Reine des Neiges le nouveau Disney

  • pichoune

    Je suis aussi allée le voir en VF j’avais peur de trouver Dany boon lourd mais au final ça passe plutôt bien.
    Par contre le hic c’est les chansons, en général je n’ai rien contre mais là j’avais l’impression qu’à peine une finie zou on en avait une autre. Surtout que certaines se répétaient assez. Toutes n’étaient pas mauvaises, j’ai adoré « in summer » alors que d’autres étaient lourdes, voir forcées.
    Tout le monde trouve ce disney ultra moderne etc…mais je me rappel avoir lu un article animeland (il y a fort longtemps) qui montrer bien l’évolution des persos disney notamment du côté des femmes. Donc ça ne date pas d’hier le changement. Ca me rappel article sur le film qui évoquait l’aspect vamp’ d’Elsa une fois liberée et tout le côté sisterhood.
    Même si j’ai apprécié le film que je trouve très sympa, ma préférence va quand même à Raiponce. La fraicheur de son héroïne et puis bon Flynn Ryder dépasse Kristoff. D’ailleurs plusieurs choses dans ce film font copié/collé de Raiponce dans leur traitement.
    Bref de manière globale le film était très sympa, c’était un petit film des fêtes très chouette.

  • Les chansons c’est ce qui peut déplaire le plus, j’ai du bol ça passe ^^

Commentaires fermés.