JaponLectureLivreVoyages

[guide de voyage] Otaku Tôkyô Isshukan

Otaku Tôkyô IsshukanLes éditions Univers Partagés publient un petit guide de voyage : Otaku Tôkyô Isshukan, sous-titré une semaine au cœur de la passion manga, pour les otaku français qui se perdraient au cœur de Tokyo.
Ce guide est disponible au format eBook à 1,99€ sur iBookstore ou sur le Kindle Store ou en version papier à 6,99€ sur Amazon par exemple. J’ai opté pour la version ebook sur kindle. D’un pour essayer l’application sur ma tablette, et aussi parce que 2€ c’est vraiment pas cher.

Un chapitre, un jour.

L’ouvrage est court, 40 pages, tout en couleurs avec quelques photos et plein de bons tuyaux.
Chaque début de chapitre est illustrée avec quelques infos pratiques : localisation, métro, accès…
Ensuite, un petit texte vous explique ce que vous pouvez trouver dans le quartier ou les magasins que vous allez visiter. Ensuite, trois/quatre photos et nous passons au jour suivant.
Un chapitre plus général clôture le chapitre avec les choses à savoir en débarquant au Japon.

Ce livre est bien fait, mais il y a un goût de trop peu surtout sur Akihabara sans doute parce que c’est un quartier que je visite en coup de vent et où on se perd facilement. Sns doute peut-être en attendais-je trop.
Le plus gros défaut du guide c’est l’absence de plans ! Je sais que ce n’est pas aisé à réaliser mais ça sauve la vie sur place.

C’est un joli petit guide pour se faire une idée de ce qu’il y a à visiter à Tokyo et préparer son voyage mais qui doit se combiner avec des recherches plus approfondis sur les lieux à visiter notamment des plans.

Mais ne pensez pas que je râle, j’ai découvert des endroits que je ne connaissais pas comme la Tokyo character Street (quand je pense que j’allais dans les boutiques des chaînes télé aux quatre coins de Tokyo alors qu’ils sont tous dans la même rue marchande… XD) ou que je n’ai jamais eu encore l’occasion de visiter comme les magasins d’anime/manga ou le Toei animation gallery que du coup j’aimerais bien visiter.

Au bout du compte c’est bien sympa !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

6 réflexions sur “[guide de voyage] Otaku Tôkyô Isshukan

  • C’est bien ce qu’il me semblait c’est le livre de Univers partagé ! C’est le genre d’initiave sympa (surtout que quand je lis certains blogs ya de la matière, notamment avec Gundam), par contre la couverture est vraiment moche !

  • ah oui ça par contre ^^’
    Faudrait que j’en fasse un spécial visu… 😀

  • Ya encore des choses à dire sur le visu ? :p
    Plus sérieusement certaines boutiques n’avaient pas fermées au moment de la crise ou je ne sais trop quoi ?
    Ca serait un parcours 100% musique (où acheter ses CD/billets…) ?

  • Le soucis des boutiques c’est que c’est relativement éphémère même au Japon.
    La Takeshita dori de 98 quand j’y suis allée la 1re fois à beaucoup changé @@ à part 2 ou 3 magasins.
    C’est donc tendu, même les salles de concerts sont parfois déplacées 😀
    Faut mettre à jour c’est pour ça qu’un site c’est mieux, mais c’est fun aussi de faire un livre 🙂
    Oui il y pourrait y avoir un article sur les billets, les salles, les boutiques, les lieux à ne pas manquer…
    Mince qu’est-ce que j’ai été me mettre dans la tête moi 😀

  • Merci pour cet article, c’est sympa 🙂

    Je comprends que l’on puisse attendre plus d’informations sur Akihabara, et je m’étais justement longuement posé la question sur la place à accorder à ce quartier… qui nécessiterait à lui seul un guide de taille (au moins) similaire. Mais je ne voulais pas déséquilibrer l’ensemble thématiquement parlant et j’ai préféré donner à Akihabara une place « raisonnable ». Qui sait, peut-être utiliserai-je plus tard le matériel rassemblé sur ce quartier.

    Je suis content si mon livre a permis de faire découvrir des lieux moins connus, tels la Tokyo Character Street ou la Toei Animation Gallery. C’était justement la raison d’être de ce petit guide : compiler et partager un ensemble d’adresses parfois méconnues, proposer un large spectre de points d’entrée que chacun peut approfondir suivant ses goûts (certains seront plutôt « Namja Town », d’autre plutôt « Sanrio Puroland » pour prendre un exemple concernant les parcs d’attractions ;-)).

  • Je suis très honnorée ^^ !
    Autant je connais Harajuku comme ma poche, autant Akihabara a toujours gardé sa part de mystère pour moi @@ C’est tellement énorme que c’est dur de s’y trouver.
    Vi le Sanrio Puroland j’ai toujours dis que j’irais mais je n’ai pas encore oser franchir le cap :p
    Ton livre est vraiment bien ça permet vraiment de voir le Japon « autrement » ^^ !

Commentaires fermés.