Cinéma

Dark Shadows de Tim Burton

20011863.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120124_034050

J’aime beaucoup Tim Burton, il était donc normal que j’aille le voir au ciné et ça tombe bien il est sorti pendant mes vacances. La bande annonce m’avait bien plus et j’attendais avec impatience cette comédie gothique.

Dark ShadowsDark Shadows

Avis : Les avis sont mitigés sur ce nouveau long métrage de Burton. Non pas qu’il soit mauvais, mais beaucoup en attendait plus.
Hélas, je n’ai jamais vu la série télé qui a inspiré le film. J’imagine qu’il n’a pas été simple de réduire 1225 épisodes en deux heures de films. J’imagine aussi que le public américain doit y trouver une multitude de clin d’œil et de souvenirs qui nous sont totalement étrangers.

Ce qui m’a plus c’est ce mélange gothique et musique des années 70. La bande son est juste énorme : The Moody Blues, The Carpenters, Barry White, Iggy Pop, Black Sabbath (la scène m’a beaucoup plus, parler démon sur Black Sabbath j’aime !), T. Rex, et surtout Alice Cooper himself ! Rien que pour lui ça vaut son pesant de cacahuètes 😀

Même si la plupart des « blagues » étaient dans la bande annonce, ma préférée reste celle du Méphistophélès 😀 Mais je n’en dirais pas plus ceux qui l’ont vu me comprendrons.

La réalisation est bien plus soignée que pour Alice au Pays des merveilles où j’avais été un peu déçue. Ici rien à dire on a du très grand Burton et ça fait plaisir. Je repartirais bien dans ma période gothique après avoir vu Dark Shadows.

J’ai bien aimé Dark Shadows, mais je pense perdre une bonne partie du film en ne connaissant pas la série d’origine.

Synopsis : En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

16/20

20057651.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120315_033918

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

5 réflexions sur “Dark Shadows de Tim Burton

  • Je ne l’ai pas vu encore, et j’hésite, j’ai peur d’etre déçue 🙁
    J’ai tellement été déçue par Alice que je préfère aujourd’hui me tourner vers ses anciens films (Sleepy Hollow, & co xD)…
    J’irai peut-etre le voir au cinéma, ou peut-etre pas x)
    Mais merci pour ton avis 🙂

  • Idem Alice m’avait pas mal déçu (et les derniers Burton en général).Je vais quand même lui donner cette chance !Par contre j’ai peur de passé à côté de quelques références quand on a pas vu la série d’origine mais bon…Sinon ils ont tellement joué les contrastes lumineux de blanc sur les affiches ça fait peur !

    *spoil*
    Je me suis autospoilée la fin en cherchant des infos. Je voulais un BarnabasXAngélique 🙁

  • j’espère qu’il vous plaira malgré tout, ce n’est pas THE tim Burton, je préfère toujours Sleepy Hallow et Edward maiiiis il a ses petits moments d’anthologie ^^

  • Du grand Tim Burton à mon avis même si comme toi je n’ai pas vu la série originale. Totalement déjanté, j’ai A-DO-RE. Je lui mets également 16/20.

  • \o/ tu as aimé ça fait plaisir !

Commentaires fermés.