Anime automne 2020 : Ikebukuro West Gate Park

Ikebukuro West Gate Park alias IWGP est une série de romans d’Ira Ishida seul trois tomes ont été publié en France chez Picquier sur la quinzaine existante. Le premier tome a été publié en 1998 et son créateur continue régulièrement à en sortir le dernier datant de l’année dernière. Le drama diffusé en 2000 a été un gros succès c’était Nagase Tomoya chanteur du groupe Tokio qui incarnait Makoto. Il y a eu aussi un manga en quatre tomes publié en France chez Asuka dans les années 2000, puis deux autres inédits en France : Ikebukuro West Gate Park R et IWGP – Denshi no Hoshi. Mais cette fois c’est l’anime qui nous intéresse. Ikebukuro West Gate Park est diffusé en simulcast tous les mardis à 14h sur Wakanim.

Makoto, un membre d’un gang nommé G-Boys ayant pour particularité de savoir garder son sang-froid, subit des pressions à cause de son leader et ami King. Il tente de régler tous les problèmes du gang pour calmer les choses et protéger ses compagnons, mais lorsqu’un de ses proches est tué et qu’un gang rival leur déclare la guerre, Makoto se rend compte que rester calme n’est pas si simple…

Makoto est  un « solutionneur d’embrouilles », il résout les énigmes, vient en aide à ceux qui sont dans la détresse, et tente de ramener la paix dans les rues menacées par tout un tas de problèmes… Ikebukuro West Gate Park, et son personnage principal, est une franchise qui est bien connue au Japon, elle a de nombreuses adaptations et les romans sont toujours des hits en librairie. Chez nous c’est plus confidentiel, nous n’avons pas eu l’intégralité des romans qui semblent ne pas avoir trouvé son public. L’anime est donc une bonne occasion de se replonger dans ces univers.

Evidement nous ne sommes pas en 98, mais bien à l’air des smartphones, les problèmes rencontrés ont des thématiques de société avec l’immigration chinoise, des vengeances, des le tout à Ikebukuro. C’est une adaptation assez libre des romans de base, mais j’ai trouvé que ça changeait quand même beaucoup de ce qu’on peut avoir en anime. Si vous connaissez un peu le quartier vous allez être gâté car on y retrouve tous les endroits bien connus. Un épisode correspond à une enquête de Makoto et il n’y a semble-t-il pas de file rouge. La série comptera 12 épisodes.

La réalisation a été confié à Tomoaki Koshida (Sewayaki Kitsune no Senko-san, Zoku Touken Ranbu: Hanamaru) au sein du studio Doga Kobo (Dumbbell Nan Kilo Moteru?, Yesterday wo Utatte). Le scénario est de Fumihiko Shimo. Et le chara design est de Junichirō Taniguchi. L’animation n’a pas un gros budget et ça s’en ressent, mais l’ensemble reste tout de même agréable à regarder. Les différentes histoires sont si bien construites, qu’on est porté par le récit.

J’ai un gros coup de cœur pour le titre rock Needle Knot de The Pinballs qui sert de générique de début à la série. Mais le groupe gagnant c’est INNOSENT in FORMAL dot le titre N°1 a été utilisé pour le teaser de l’anime, puis deux de leurs titres, after song et Omou mama, ont servit de générique de fin.

Ikebukuro West Gate Park est une bonne surprise, les épisodes sont pour l’instant tous intéressants avec des thématiques peu habituelles. Rendez-vous tous les mardis !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.