Découverte boy’s love : My hero’s dream

My Hero’s Dream (Okosama star) est une série de Kara Aomiya publié dans le magazine gateau. Le manga compte quatre tomes, et c’est Taifu Comics qui a commencé sa publication en France. C’est son second manga sorti en 2015, après quatre tomes et un spin-off, elle a aussi sortie d’autres titres : Renjou discussion et platonic≠sex dans le magazine Daria.

Dans son lycée, de sales rumeurs courent autour de Kaidō, un jeune homme blond aux airs de délinquant. Mais quand son camarade de classe Honda le rencontre à l’improviste dans les coulisses d’un spectacle de héros, il découvre une tout autre facette de celui-ci ! Bien loin d’être un voyou, il se révèle finalement être un garçon gentil et timide qui ne rêve que d’une chose : devenir acteur de série tokusatsu.
Et cet aspect inattendu du jeune cascadeur, Honda en viendrait presque à vouloir être le seul à le connaître…

©2015 Kara Aomiya published by Ichijinsha Inc., Tokyo

Au départ, je n’étais pas du tout parti pour acheter ce titres. Il ne me parlait pas du tout, ni le résumé, ni la couverture ne me faisait envie. Par la suite, j’ai lu plusieurs avis assez positifs de mon entourage. Je suis influençable quand on me dit : il est tout à fait ta came. Ni, une, ni deux je suis allée l’acheter et effectivement cst totalement mon genre de boy’s love.

Déjà commençons par lire la définition de « tokusatsu » par wikipedia : Il s’agit de la contraction de tokushu satsuei qui signifie « effets spéciaux », est le nom générique de toutes les productions vidéo qui utilisent les effets spéciaux et l’esthétique liée à ces productions. Donc en gros ici nos héros sont fans des séries types Kamen Rider, Ultraman et autres sentai. Des supers héros de séries télé destinés aux enfants, mais que les adultes regardent tout de même. Il existe des spectacles où des comédiens (pas ceux des séries) réalisent des acrobaties et cascades pour le bonheur des enfants. J’en ai aperçu un du haut de ma chambre d’hôtel près du Tokyo Dome, c’était marrant.

Bref, nos deux amis en sont très fans, mais Kaidō n’a pas envie que ça se sache. Une bonne façon pour Honda de se rapprocher de son camarade. Ils vont bien entendu tomber amoureux l’un de l’autre, mais avant de s’avouer quoique ce soit ils vont bien évidement leur arriver quelques péripéties. Dans le tome suivant nous devrions avoir la suite de leur aventures après le lycée. J’ai hâte de lire la suite.

Si vous trouvez les dessins pas très beaux, c’est normal ce n’est que s’on second manga, vous verrez ça va s’améliorer avec le temps. Elle a aujourd’hui un très joli coup de crayon. Si ça m’a un peu dérangé au début, l’histoire est assez sympathique pour qu’on oublie les visages un peu chelous.

My hero’s dream est un manga fort sympathique, une romance sur fond de tokusatsu très mignonne comme je les aime.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.