Le thriller de l’été à ne pas manquer : Anonyme !

Anonyme ! est une série en quatre tome éditée chez Soleil manga sur un scénario de KIMIZUKA Chikara et le dessins de HIOKA Yen. Publié dans le Gangan Online cette lecture est destinée à un public averti. Initialement prévu au mois d’avril sa sortie a été décalé en juin 2020. Maintenant qu’on a posé les bases je vais pouvoir vous parler du contenu.

Takashi vit la meilleure période de sa jeunesse. Il va intégrer l’équipe de base-ball de son collège et la fille qu’il aime, Sasaki, a accepté d’être sa copine. Mais lorsqu’il surprend son professeur abusant d’elle, il intervient à coups de batte. Obligé d’adopter une nouvelle vie ailleurs, la vie reprend son cours. Mais le passé revient le hanter. Un mystérieux informateur décide de mettre tout le monde au courant…

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © 2017 Chikara Kimizuka, Yen Hioka/ SQUARE ENIX

Le titre origina d’Anonyme! est Boku no namae wa 「Shōnen A」. Ce qui en gros veut dire Je m’appelle « Garçon A ». C’est intraduisible sans vous expliquer le contexte. En 1997, une affaire de meurtre éclate au Japon perpétré par un mineur. Comme la loi japonaise interdit de mentionner le nom d’un criminel mineur, le tueur, Sakakibara, est appelé « garçon A » dans les médias. Il a commencé par tuer des animaux avant de tuer des enfants, arrêté et condamné à 15 ans il passera plus de sept ans en détention dans un centre surveillé d’éducation juvénile. A l’époque, beaucoup de gens se sont demandé pourquoi il n’a pas ensuite continué à purger sa peine en prison. L’enquête montre qu’il y a des contradictions, cependant il a sorti un livre en 2015 où il exprime ses regrets, mais raconte aussi les meurtres en détail. Son non et son adresse ont été révélé par un trabloid le Shūkan Post.

Si je vous raconte tout ça c’est parce qu’Anonyme! s’inspire de certains faits, tout en étant bien entendu que ce n’est pas l’histoire de Sakakibara qui est raconté. Le manga s’intéresse plutôt à d’autres sujets. Takashi tue un de leur professeur à l’aide sa batte de base-ball, il passe trois ans dans un centre spécialisé avant d’être relâché et de retourner au lycée. Il pense à l’époque qu’en protégeant le secret de Sasaki son amie qui s’est fait violer par le professeur que tout va bien se passer. Mais ce n’est pas le cas. Sa famille va en souffrir énormément, sa faute retombant sur elle. Si vous avez lu Le bateau de Thésée (Véga) cela vous rappellera sans aucun doute comment la famille du héros est détruite par l’accusation de meurtre du père. Cette fois point de surnaturel… Takashi va devoir assumer.
En revanche, ça ne se passe pas mieux pour Sasaki qui culpabilise, et qui n’arrive pas à avoir une vie normale après ce qu’elle a vécu. Takashi n’est plus le même, et s’il pense qu’il pourra passer sous les radars  en changeant de nom, c’est bien entendu raté. Se soustrayant à la justice, les gens vont se faire justice eux-mêmes pensant se protéger d’une éventuelle récidive.

Ce thriller est vraiment dur, mais très intéressant sur comment la société japonaise traite les proches des meurtriers (qui ni sont pour rien on le rappelle !), mais aussi comment la société vous perçois, même une fois votre peine purgée. Et même si Takashi avait une bonne raison, il a malheureusement agit sur le coup de la colère. Peut-on pardonner ? Peut-on vivre normalement lorsque l’on a commis l’irréparable à 13 ans ? Comment supporter le poids de la culpabilité quand on est victimes et que tout le monde est contre vous ? Comment ne pas rebasculer dans la colère quand tout le monde est contre vous et s’en prend à vos proches ?

Anonyme ! est un thriller passionnant, une série courte et prenante qui saura sans aucun doute vous tenir en haleine. J’ai vraiment hâte de lire la suite qui sera disponible en septembre. N’hésitez pas à vous plonger dans l’histoire de Takashi, le jeune garçon qui a tué son professeur à 13 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.