Découverte numérique : Si nous étions adultes…

Si nous étions adultes…  est un manga de Takako Shimura publié chapitre par chapitre en numérique par les éditions Akata, en attendant la version papier je m’en vais vous parler un petit peu de ce manga qui m’a beaucoup plu. Six chapitres sont déjà disponible et trois tomes sont sortis au Japon prépublié dans le magazine Kiss. Ce dernier n’hésite pas à traiter de problèmes de société on peut y trouver entre autre Perfect world ou Moi aussi.

Je n’avais lu aucun titre de Takako Shimura, cependant un seul d’entre eux est arrivé chez nous à savoir Fleurs Bleues il y a quelques années. Mais j’avais déjà entendu parler de ses travaux avec l’adaptation en film d’animation de Happy-Go-Lucky Days. Plus improbable, elle a créé les design pour la version anime sur le base ball : Battery (disponible sur Prime video). Et si elle a beaucoup publié dans des revues pour adulte type seinen ou josei, elle a aussi publié du boy’s love avec des titres comme Sayonara, otoko ou Bloom brothers sorti cette année. Très prolifique et touche à tout elle sait parfaitement raconter le cœur des gens à travers des récits doux-amers.

Ayano est professeure d’école primaire. Un soir, après une longue journée de rencontres avec les parents des élèves, elle décide de faire un détour avant de rentrer chez elle. Dans le petit bar-restaurant qu’elle aime fréquenter, elle rencontre Akari. Entre elles, le courant passe très vite… Sous l’effet de l’alcool, les deux femmes finissent par s’embrasser. Mais Ayano n’est pas aussi libre qu’elle le laisse paraître…

© by SHIMURA Takako / Kôdansha

 

Attention je vais peut-être vous spoiler, mais c’est un élément très important pour la suite du récit. Ayano n’est pas libre car elle est marié, sa rencontre avec Akari va tout busculer. Car même si elles n’ont échangé qu’un baiser, pour Ayano ce n’est pas anodin. Est-elle vraiment heureuse avec son mari ? Est-ce que c’est bien la vie qu’elle a envie de vivre ? Mais peut-elle tout détruire d’un coup et se lancer dans une relation en dehors des clous ? Tant de questions pour la jeune femme qui se retrouve à un tournant de sa vie.

De l’autre côté nous avons Akari qui semble toujours tomber amoureux de femmes, mais il y a toujours des problèmes. Ce n’est pas facile de construire une relation de couple dans une société où la norme reste l’hétérosexualité. Elle aimerait une relation stable, mais encore une fois alors qu’elle pense avoir trouver la femme de ses rêves, cette dernière est mariée… Pis, elle rencontre le mari et se sens vraiment mal.

Si nous étions adultes… est une belle découverte, Takako Shimura dissèque les sentiments et les réflexions de ces deux jeunes femmes, mais aussi de leur entourage. Le mari est parfaitement au courant, et cela met un froid dans leur relation, pourtant ça ne devrait être qu’un baiser, mais pour Ayano c’est un véritable ouragan qui lui tombe dessus et remet en question beaucoup, beaucoup de choses. Pour le moment, je ne sais pas encore dans quelle direction l’autrice va nous emmener, cependant c’est un délice de lire l’histoire d’Ayano et Akari.

Le style graphique de Takako Shimura est très léger, j’aime particulièrement ses couvertures reconnaissable entre mille.

Si nous étions adultes… est un récit subtil et poignant. Encore une fois Akata nous gâte en offrant un titre différent sur un thématique LGBT. Si vous n’êtes pas trop numérique attendez la version papier qui ne devrait plus tarder. Je vous recommande chaudement cette tranche de vie d’une remise en question pas si évidente.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.