Anime printemps 2020 : The 8th son? Are you kidding me?

The 8th son? Are you kidding me? est un light novel créé en 2013 par Y.A avec les illustrations de Fuzichoco. Il compte pas moins de dix neuf tomes. Le manga est lui dessiné par Hiroki Kusumoto et compte sept tomes. Le roman comme le manga sont inédits en France. L’anime est disponible cette saison sur Crunchyroll tous les jeudis à 15h. Il contiendra 12 épisodes, mais il y a matière à faire bien plus dans le futur. Et, oui c’est bien un énième isekai (est un sous-genre de la fantasy japonaise dont l’intrigue tourne principalement autour d’un personnage normal qui est transporté ou piégé dans un univers parallèle).

Notre personnage c’est Shingo Ichinomiya, un homme de 25 ans salarié dans une grande entreprise, s’endort en pensant à la grosse journée de travail qui l’attend le lendemain. Mais lorsqu’il se réveille, il se retrouve comme emprisonné dans le corps d’un enfant de six ans : Wendelin. Il comprend que ce petit garçon est le dernier né d’une famille issue de la noblesse, mais qui vit pauvrement, loin des instances du pouvoir du pays où il a atterri. Il se met alors au service de cette famille car il est doté d’un talent très rare, celui de la magie. Grâce à son mentor Alfred, Wendelin devient un épéiste et un mage qualifié, ce qui le conduit à devenir un aventurier célèbre connu dans tout le royaume…

Deux studios se lancent dans l’aventure, Shin-Ei Animation et SynergySP, avec Tatsuo Miura à la réalisation, le chara design a été confié Keiji Tanabe. C’est tout à fait correct, sans prétention, mais ça reste bien fichu.

Côté musique c’est Minako Sato qui s’y colle. Le plus intéressant ce sont les génériques avec tout d’abord celui de début, Jikū no Mayoi Hito, interprété par Demon Kakka (Seikima II) et Arika Takarano (ALI PROJECT), autant dire que c’est un duo plutôt savoureux, même si on reste sur un titre oubliable. Reste une collaboration surprenante comme on les aime !
Tsukiakari Monologue le générique de fin est aussi une collaboration entre Akino Arai et AKINO from Bless4. La chanson est malheureusement un peu passe partout, ce qui peu sembler être dommage quand on a des artistes de ce calibre.

J’ai trouvé le début de l’histoire sympa, et j’ai tout de suite accroché aux personnage principal et à son histoire même si pour le moment je vois pas trop la plus-valu de l’isekai. J’ai vite été embarqué dans l’histoire du héros qui démarre bien. Il est japonais, salaryman, et se retrouve dans la peau d’un petit garçon tout en gardant sa conscience d’avant. Sa famille est très pauvre et il compte bien dépasser ce petit désagrément. Très vite il va s’apercevoir qu’il a une capacité à la magie bien supérieur à tout le monde. Et quand il arrive dans un établissement scolaire quelques années après en tant que magicien, il est tellement bon que personne ne se sent à la hauteur d’être avec lui. Il gagne vite du galon, des thunes et il va pouvoir se construire son harem…

Je suis cependant un peu perplexe sur ce que j’ai lu le résumé des personnages et donc la suite du light novel…

spoiler alert

Harem ? Alors de ce que j’ai pu voir sur l’évolution de notre héros il va juste toutes les épouses du coup tranquille mimile. Plutôt sympa ce monde pour lui ! Bon, c’est le seul truc qui moi me rend un peu folle, mais bon on va dire, autre culture, autre mœurs ! On va dire ça… Après, il est tout choupi, pas pervers pour un sous et très attentionné. Pas de fanservice relou, j’avoue que ça reste du coup assez safe de ce point de vu. Même si j’ai un peu de mal avec le concept du harem. Après, tout le monde est adulte et consentant… Why not.
Maintenant, reste à savoir s’il reste un intérêt à un personnage cheaté et qui va se taper toutes les nanas (ou presque) qu’il va croiser pour en faire ses concubines.

fin spoiler alter

Mise à part cela, j’ai trouvé que cet isekai démarrait bien. Les premiers épisodes m’ont plus, je suis plus septique sur la suite. Mais, on va pas se prendre la tête pour le moment et je vais juste apprécier ces épisodes.

Le début de The 8th son? Are you kidding me? m’a plus, et pour le moment c’est un isekai devant lequel je passe un bon moment. Même si j’ai conscience que je vais me désintéresser de la suite, au moins le début aura été prometteur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.