Découverte Boy’s love : Un démon au paradis

Un démon au paradis (Oni to tengoku) est un manga en deux tomes de Naomi AGA au scénario et Kyôko OYOSHIKAWA au dessin et édité par Taifu comics. Pour le moment seul le tome 1 est disponible. Pour la petite histoire le premier tome avait gagné la 1re place du chil chil BL award 2019 dans la catégorie : nouveaux talents (devant MadK dont je vous avais parlé).

Notre héros s’appelle Aoki, c’est le genre de professeur qui aime en faire le moins possible. Ce comportement, il le doit au souvenir de sa mère et de son enfance éprouvante qui le hante dès qu’il doit prendre la moindre décision. Il a une quarantaine d’année et de belles cernes sous les yeux. Un beau jour, alors qu’il est occupé à chercher un de ses élèves qui a séché son cours, il tombe sur Manabu Tengoku, infirmier scolaire très perspicace qui va rapidement s’intéresser à son cas.

Aoki pense au départ que Tengoku abuse sexuellement d’un de ses élèves. Ce dernier lui fait comprendre que non et que bien au contraire il l’a aidé à s’épanouir. S’en suit, bien évidemment, un rapprochement entre Aoki et Tengoku et quelques scènes bien hot. Il lui fait remarquer assez vite qu’il est masochiste et que la douleur est synonyme de plaisir. Si on ne peut parler d’amour, on sent comme un intérêt certains d’Aoki avec une pointe de jalousie, mais aussi du côté de Tengoku. Il va falloir attendre le second tome pour en savoir plus sur ce qui peut naître entre nos deux protagonistes.

C’est un manga assez intéressant, relativement différent de ce que je lis d’habitude et qui m’a tout de même plu. Certes on ne peut pas dire qu’Aoki soit toujours consentant, mais on souligne surtout qu’il aime se faire bousculer, voir humilier. Surtout on ne parle pas d’amour (tout du moins pas dans ce tome). Tengoku libère visiblement beaucoup de choses que retient Aoki au fond de lui dans une espèce de torpeur et d’apathie. On oscille entre le drame psychologique et la comédie. C’est parfaitement dosé grâce au scénario bien construit de Naomi AGA.

Les dessins de Kyôko OYOSHIKAWA sont très propres, épurés même. Notez que c’est sa première oeuvre. Ça reste du très bon travail, avec des personnages sans soucis de proportions et de belles expressions.

Un démon au paradis est une bonne surprise, un manga certes à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui s’avère passionnant, psychologique et érotique. Bref, vivement le tome deux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.