Le manga Demon slayer renaît de ses cendres

J’ai la première édition, j’attends les couvertures que doit m’envoyer Panini comic :p

Demon slayer, le manga de GOTÔGE Koyoharu, est d’abord sorti sous un autre titre : Les rôdeurs de la nuit. Il était plutôt bien trouvé, mais la parution est laissée en suspend après trois tomes. Panini fait le mort et on se demande même s’ils vont pas céder les droits ou fermer leurs portes… L’éditeur pourtant semble sortir de sa torpeur peu avant Japan Expo et annonce la réimpression des trois premiers tomes et la suite de la série. Pourquoi ? Parce que l’anime diffusé par Wakanim est un gros succès, ils décident donc de prendre le nom international et de reprendre la com. Il faut dire que l’anime est un petit bijou, rare sont les shōnen qui sont soigné à ce point, animation, musique, effet 3D, photographie, doublage tout est soigné aux petits oignons (J’en parlais ici). Je ne peux que vous conseiller de le regarder personnellement c’est ce qui m’a permis d’accrocher au manga.

Résumons… La série se déroule au Japon, au début du XXe siècle. Nous sommes pendant l’ère Taishō…
Un petit marchand de charbon nommé Tanjirō vit une vie sans histoire dans les montagnes. Jusqu’au jour tragique où, après une courte absence, il retrouve son village et sa famille massacrés par un ogre ! La seule survivante de cette tragédie est sa jeune sœur Nezuko. Hélas, au contact de la bête, celle-ci s’est à son tour métamorphosée en monstre…
Afin de renverser le processus et de venger sa famille, Tanjirō décide de partir en quête de vérité. Pour le jeune héros et sa sœur, c’est une longue aventure de sang et d’acier qui commence !

KIMETSU NO YAIBA © 2016 by Koyoharu Gotouge/ SHUEISHA Inc.

Le manga est une série toujours en cours au Japon et qui va compte déjà 16 tomes. Si vous êtes impatient les nouveaux chapitres sont disponible légalement et gratuitement sur l’application Manga PLUS. En France, nous arrivons doucement au 4e tomes au mois d’octobre (enfin !). La série s’arrête au 7e tome et on nous annonce l’arc du train dans un film qui sortira vraisemblablement en 2020 au Japon. Croisons les doigts pour la France, mais Wakanim ne nous décevra pas j’en suis sûre.

Le style de la mangaka GOTÔGE Koyoharu peut rebuter au début, sont coup de crayon est très simple, très ciselé mais toujours percutant. Il me fait beaucoup penser à Rumiko Takahashi.
Histoire atypique, elle mélange le shōnen classique à des histoires des démons et d’horreur. Le sang gicle et les démons dévorent les humains qui passent un peu trop près. Tanjirō n’a qu’un but sauver sa sœur et lui rendre son apparence humaine. Elle de son côté ne semble pas avoir perdu toute son humanité et devient un démon qui ne dévore pas les humains. Sur sa route il croise le chemin de deux autres pourfendeurs de démons avec qui il se lit d’amitié. Très sociable, il est avenant et se fait vite aimer de tous ceux qui le croisent. Il n’a pas une once de haine en lui, il se bat pour sa sœur et pour aider son prochain.

La force de son manga est avant tout ces personnages attachants que ce soit le sensible Tanjirō, le tonitruant Inosuke ou le pleurnichard Zenitsu. Quand Tanjirō tue un ennemi c’est toujours en compatissant sur son passé. Les démons partent en paix… Comme s’il pouvait absoudre leurs péchés. Il y a beaucoup d’humour dans ce manga, ce qui est indispensable pour faire tomber la tension de temps en temps, on est dans un shōnen après tout ! Ce que j’apprécie aussi c’est qu’on ne tombe pas dans le fanservice de boobs ou autres.

Demon slayer est un excellent shōnen, il faut avancer un peu dans la série pour vraiment apprécier à ce juste valeur et dépasser le style de l’auteure Le manga cartonne au Japon, et encore plus depuis son excellente adaptation par le studio ufotable.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.