Préparez-vous à la fin du monde avec 7 seeds

Cet été j’ai regardé la première saison de 12 épisodes de l’anime 7 seed. Il est disponible sur Netflix depuis le mois de juin. La série est tirée du manga de Yumi Tamura paru entre 2001 et 2017 au Japon pour un total de 35 tomes. Elle est connue pour avoir dessiné Basara un autre monument du shojo des années 90. Son dernier titre en date, Mystery To Iu Nakare, est encore un énorme succès critique au Japon. En France seul les dix premiers tomes de 7 Seeds ont été édité par les Editions Pika.

Anticipant la possibilité que la Terre soit détruite par des météorites et réduite au stade primitif, le gouvernement japonais a créé un projet : 7Seeds. Dans le dessein d’assurer la survie de l’Espèce humaine, des groupes de 7 personnes sont enlevés secrètement et cryogénisés jusqu’à la fin du désastre. Les groupes sont nommés en fonction des 4 saisons. Un ordinateur est assigné à chaque groupe pour déterminer quand les conditions sont revenues au niveau de survie humaine, et alors les ramène à la vie… Le problème ? aucun des membres de ces groupes n’est au courant de la situation.

C’est le studio Gonzo (Last Exile, Bokurano) qui s’est occupé de l’adaptation de la série. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’argent n’a pas coulé à flot. L’animation pique un peu la rétine, certains design ne font clairement pas honneur à l’oeuvre de Yumi Tamura. Les effets sur la mer et l’eau en général sont assez laids. Si ça a coûté de l’argent, c’est bien dommage car le rendu n’est pas à la hauteur. Netflix veut de l’anime, mais sans doute trop vite pour avoir de la qualité. C’est fort, fort dommage.

Je n’ai pas lu le manga, j’en ai entendu parlé, mais sans m’être penché dessus. L’arrêt de la série ne va pas m’aider à m’y intéresser. D’après ce que j’ai pu lire à droite et à gauche la chronologie des événements est changé. Au lieu de nous occupe de chaque groupe l’un après l’autres, ils ont fait le choix d’entremêler les histoires. Quand on n’a pas lu manga ce n’est pas plus gênant que ça. Mais à priori pour ceux qui l’on lu c’est assez déstabilisant. En revanche pas besoin d’avoir lu le manga, pour s’apercevoir qu’il y a des manques. Des passages qui vont trop vite, des moments d’incompréhension et un scénario rushé. J’ai vraiment eu des blancs par moment… C’est ce qui revient souvent quand on regarde 7 Seeds, un éternel : c’est dommage !

J’ai eu beaucoup de mal avec le début de l’histoire. Les personnages de l’équipe B de l’été m’ont plus énervé qu’autre chose, principalement Natsu Iwashimizu maladroite et timide qui crush sur son partenaire d’infortune. Et pour ce dernier, Arashi Aota, ce n’est pas mieux pleurant son amour perdu. C’est lorsqu’on commence à en savoir plus sur les autres équipes et qu’on en apprend plus sur leurs histoires respectives que j’ai commencé à accrocher. Par exemple l’histoire de Takahiro Aramaki m’a vraiment fait chialer. Il y a une vraie tension émotionnelle. A partir de ce moment là, j’ai binge watché la série. Donc accrochez-vous même si les premiers épisodes ne vous parle pas plus que ça, ça peut avoir le coup.

Nous n’avons plus qu’à attendre une seconde saison pour 7 Seeds. En espérant une petite amélioration pécuniaire pour vraiment rendre hommage à ce manga. Parce qu’on va pas se le cacher c’est vraiment mal fichu ! Quel dommage quand on a un matériel de base de qualité… 7 Seeds devient bien malgré lui un anime oubliable aussi bien techniquement que scénaristiquement. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.