Quand Takagi me taquine : drôle et plein d’amour

Quand Takagi me taquine (Karakai jōzu no Takagi-san) est un manga de Soichiro Yamamoto. Avec plus de 6 millions d’exemplaires vendus en 11 tomes au Japon, la série s’est imposée depuis son lancement en 2013 (Monthly Shônen Sunday, Shôgakukan) comme un best-seller. Le succès critique vient couronner cette réussite commerciale : la série est arrivée n°1 en 2017 au célèbre classement japonais « Les mangas recommandés par les libraires » (Zenkoku Shotenin ga Eranda Osusume Comic). Décliné aussi en anime, son succès est toujours au rendez-vous. Il existe un spin-off, Karakai Jouzu no (Moto) Takagi-san, dessiné par Inaba Mifumi. Il raconte l’histoire de Nishikata et Takagi dans le futur…
Le premier tome sortira en France le 4 septembre 1er tome chez Nobi Nobi. La première saison réalisé par le studio Shin-Ei Animation de l’anime est disponible sur la plateforme Crunchyroll.

KARAKAI JOZU NO TAKAGI-SAN ©2014 Soichiro YAMAMOTO / SHOGAKUKAN

Notre héros s’appelle Nishikata. C’est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles à l’école. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarrasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille !
Mais attention, avec Takagi les apparences sont souvent trompeuses !
La jeune Takagi ne cacherait-elle pas son affection pour Nishikata derrière ses asticotages permanents ?

Je ne connaissais pas l’anime, qui est pourtant arrivé en premier en France en 2017. Quelle bonne surprise donc qu’a été la lecture du manga. C’est une série drôle et rafraîchissante, les chapitres sont très courts et les petits tours que joue Takagi sont toujours amusants, on ne tomber pas dans la persécution avec des histoires creepy. Non, au contraire c’est souvent attendrissant à la fin. Et quand c’est Nishikata qui tente de la taquiner forcément ça lui retombe dessus inévitablement. A ce jeux là la jeune fille excelle.

J’ai souvent du mal avec les comédies sans réel file rouge, mais voici l’exception qui confirme la règle. Jamais je n’ai ressenti de lassitude dans ce premier tome et c’est assez rare pour que je le précise. Les dessins sont très ronds, très mignons qui va à ravir au comique de situation de ce titre. Nishikata et Takagi deviennent grâce au talent de son auteur, un duo comique aussi drôle que sensible.

Le tome 2 sortira en novembre 2019. Quand Takagi me taquine est un titre qui m’a fait vraiment rire. Le pauvre garçon doit supporter les taquineries de sa jeune amie. Je ne me suis pas du tout ennuyée et j’ai même très envie de regarder la série !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.