Découvrez mes animes de l’été 2018

Cet été j’ai suivi quelques séries qui m’ont assez plus pour tenter de les suivre chaque semaine sur Video prime et Crunchyroll. Voici les quelques titres qui ont retenu mon attention.

Shinya! Tensai Bakabon disponible sur crunchyroll (Elle n’est disponible que pour les comptes premium)

Résumé :  Les mésaventures d’une drôle de famille japonaise dont le garçon, Bakabon, est un peu benêt, et dont le père est quant à lui carrément fou ! Ils nous entraînent dans leur vie toujours pleine de surprises.
C’est une série typiquement japonaise, il faut en connaître les codes et les Elle est tirée du manga de Fujio Akatsuka qui a commencé en 1967 ! Il a

Mon avis : J’adore cette série. Elle n’est clairement pas destiné à un large public en dehors du Japon. Elle est bourrée de références culturelles qu’il faut connaître pour se délecter de l’humour de la série. Sans ça elle vous paraîtra totalement abscons. J’avoue moi même passer à côté de certaines références que je ne connais pas. Mais quand on les connaît c’est un fou rire garanti. C’est assez rare que je ris autant devant un anime. La série brise tout autant le 4e mur, les personnages sont conscient d’être dans un anime, cela rajoute encore plus de piment. Le design a été rajeuni (c’est expliqué dès le 1er épisode).
Bakabon est une belle découverte de cet été, elle paie pas de mine, mais c’est une belle pépite qui hélas passe inaperçu hormis pour les vieux grigous comme moi et quelqu’un de mes amis.

Grand blue disponible sur Video prime

Résumé : La vie de Iori Kitahara prend une autre tournure quand il décide de partir s’installer dans la petite ville côtière d’Izu pour y faire ses études universitaires et commencer une nouvelle vie de rêve qu’il s’imagine remplie de belles filles et de bons amis. Cependant, en arrivant dans la boutique de plongée de son oncle, le Grand Blue, il y découvre un groupe d’aînés, à poil et bruyants, qui le force à participer dans leurs activités alcooliques. Bien que réticent au début, Iori cède et s’intègre rapidement aux fêtards. Malheureusement, cela lui vaut le mépris de sa cousine, Chisa Kotegawa, qui arrive au mauvais moment. Néanmoins, il ne se laisse pas décourager et veut tout de même réaliser sa vie estudiantine de rêve malgré ses nouveaux amis du club de plongée Peek a Boo et de leurs fêtes alcooliques…

Mon avis : Comment vous dire. Quand j’ai vu le premier épisode je me suis dis que cette série pouvait donné une cirrhose à la loi Évin tellement elle était alcooliser (il y a d’ailleurs en bandeau au début de chaque épisode). La série est un gros délire avec des mecs à poils, de l’alcool, le l’humour bien gras et quelques jolis décors marin. Si parce que parfois ils plongent. Bon, ok, c’est pas souvent, mais ils plongent un peu.
Je pense que si vous êtes prévenu vous pouvez passer un bon moment devant la série. A noté que le héros, Ioroi est doublé par Yuuma Uchida, qui fait la voix de Ash dans Banana fish dans un registre totalement différent.
Le générique de début, Grand blue, est interprété par Shonan no Kaze, il est très entraînant et donne envie daller plonger avec eux (ou de boire un coup) !

Free! dive to the future disponible sur crunchyroll

Résumé : Nos amis ont tous terminé leurs études secondaires. Il se sont parfois perdus de vue, mais ils ont gardé les liens qu’ils ont noués en nageant ensemble. Haruka est inscrit dans une université à Tokyo. Il croise par hasard Asahi et leur rencontre réveille des souvenirs de ses années de collège, notamment celui d’Ikuya. De son côté, Makoto qui est aussi venu à Tokyo avec Haruka, cherche à atteindre un nouveau rêve. Enfin, Rin est à Sydney où il a un rendez-vous inattendu. Tandis que chacun est tourné vers son avenir, nos nageurs peuvent-ils encore mener ensemble un nouveau combat ? Est-ce le moment d’affronter le passé qu’ils ont laissé derrière eux ? 

Mon avis : Quatre ans que j’attendais la suite des aventures de Haru et ses amis. Cette série est cher à mon cœur pas tant par son fanservice, que pas son histoire et ses personnages attachants. Cette nouvelle saison recycle habillement ce qu’on aime. Au début, j’avais envie de fiche quelques tartes à Ikuya et Iyori mais tout compte fait ce ne sont pas de mauvais bougre. C’est Frre! après tout. Encore de grands moments d’émotion et un Haru qui avance dans sa vie prenant des décisions importantes et décisive pour la suite.
Elle ne comporte que 12 épisodes, superbement bien réalisés avec de beaux moments poétique dans l’eau avec une belle intégration de la 3D.
Gros coup de cœur pour les deux génériques, l’énergique Heading to Over de OLDCODEX et le pétillant GOLD EVOLUTION avec les principaux doubleurs au chant.

Angolmois: Record of Mongol Invasion disponible sur crunchyroll

Résumé : En l’an 1274, les Mongols ont des vues sur le Japon qu’ils s’apprêtent à envahir. Jinzaburô Kuchii est un samouraï exilé sur l’île de Tsushima. Il se retrouve seul face face aux premiers navires mongols qui annoncent l’invasion prochaine du pays.

Mon avis : Tiré d’un manga (10 tomes en cours de parution) du même nom inédit en France Angolmois est une bonne surprise. La série a pourtant quelques défauts, l’animation est low cost ce qui donne un résultat assez ridicule lors des grandes batailles et il y a surtout ce p***** de filtre qui semble vouloir donner un effet vieillissant à l’anime (oui c’est un anime historique…). Si l’histoire n’était pas aussi bien j’aurais lâché à cause de ça. J’ai tout le temps envie de passer un coup de chiffon sur ma télé alors qu’elle n’y est pour rien.
Jinzaburô Kuchii est un héros charismatique embarqué dans une guerre d’usure sur Tsu-shima une île entre le Japon et l’actuelle Corée. Leur petit groupe est acculé par les forces mongoles. Au delà du récit assez basique sur deux armés et un bout de terre dernière rempart avant le Japon, j’ai appris quelques petites choses sur cet endroit comme la présence de chats-léopards ou les armes importées de Chine.
Les génériques de Straightener et She’s sont aussi bien niveau images que musique (dommage que tout n’est pas été animé de cette façon).
Angolmois possède une histoire intéressante, qui ne révolutionne pas le genre, mais permet de passer un bon moment avec des samouraïs et retournement de situation qui tient en haleine.

Banana fish disponible sur Video prime

J’en ai parlé dans un article entier alors n’hésitez pas à aller le lire. C’est mon énorme coup de cœur de l’été. VITE courrez le regarder ! En plus il y a 24 épisodes ce sera donc l’anime de l’été, de l’automne et de l’hiver. Bref, c’est l’anime de l’année à ne pas rater (avec un bon paquet de mouchoir en papier quand même).

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.