Rouge éclipse le nouveau drama de Netflix

Sora wo Kakeru Yodaka est un drama réalisé par Hiroaki Matsuyama et scénarisé par Michitaka Okada. La musique est composé par Ken Arai à qui l’on doit celle de LAST HOPE ou Parasite. Elle compte seulement six épiosdes d’une treintaine de minutes et elle est disponible sur Netflix. Elu cinquième meilleur shôjo de 2015 le manga éponyme de Shiki Kawabata compte trois tomes.  En France il a été édité chez Akata. Netflix pour la France a utilisé le titre français du manga à savoir Rouge éclipse.

Ayumi est une lycéenne parfaitement ordinaire. Et depuis peu, elle vit sur un petit nuage, car le garçon qu’elle aime lui a demandé de sortir avec elle ! Mais alors qu’elle se rend à son premier rendez-vous amoureux, et tandis qu’une lune écarlate s’affiche fièrement dans le ciel, un étrange événement se produit : sous les yeux d’Ayumi, la grosse et impopulaire Zenko se suicide et… ?! Sans comprendre comment ni pourquoi, Ayumi se réveille à l’hôpital. Mais elle est devenue Zenko ! « Moche » et obèse, elle va devoir affronter une nouvelle vie, tout en cherchant à retrouver son propre corps… Hélas, tout le monde ne l’entend pas de la même oreille !

Pas facile de parler de sujet compliqué comme le harcèlement, la mise à l’écart, le mal être, le surpoids dans un pays où on se doit d’être mince. Pour cela l’auteure du manga original utilise le fantastique se qui lui permet de parler du poids de la société sur les apparences. Ayumi a tout pour elle, et quand elle échange son corps avec celui de Zenko c’est la douche froide. Le regard des autres pèse sur elle. De son côté Zenko pense avoir résolu ses problèmes en ayant un corps parfait. Bien entendu c’est bien plus compliqué que ça. Etre isolé parce qu’on est différent, je connais, mais j’avoue préférer être seule que mal accompagné. Zenko, elle, préfère s’enfoncer dans un cercle vicieux et de haine envers les autres. Les deux garçons Kaga et Kōshirō ne sont que des faire valoir pour faire avancer le récit, car le plus important reste les deux jeunes filles. Ce sont elle qui ont le plus à gagner avec cet échange. L’évolution de ces deux personnages fait tout l’intérêt de la série.

Le casting compte deux acteurs de chez Johnny’s ! Daiki Shigeoka dans le rôle de Shunpei Kaga et Tomohiro Kamiyama dans celui de Kōshirō Mizumoto. Tous les deux font partis du groupe Johnny’s West. Ce sont en quelques sortes les petits frères des Kanjani8 car ils viennent eux aussi du Kansai. Ils jouent pas si mal, ça reste un drama donc surjoué, le seul point noir c’est que même en étant Japonais quand tu fais 25 ans t’en fais pas 15. Mais passons.

La série est assez courte avec ses six épisodes et ne subit aucune longueur. La fin m’a un peu surprise car elle n’est pas celle à laquelle je m’attendais, comme quoi on peut être encore surpris de nos jours même par un drama. Pas de comparatif avec le manga car je ne l’ai malheureusement pas lu. Je me pencherais sur son car même si le style graphique ne m’avait pas engagé quand j’avais lu l’extrait gratuit. Une bonne occasion de rajouter un manga dans ma pile à lire !

Rouge éclipse est une belle surprise, un drama qui fait réfléchir sur les apparences et ce que l’on fait subir aux autres en paroles, mais en silence aussi. N’hésitez pas à vous jeter dessus !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.