To the bone

Ellen a 20 ans et est anorexique. Elle a passé la plus grande partie de sa vie à suivre différents programmes afin de se soigner. Déterminée à l’aider, sa famille l’envoie dans un centre spécialisé dirigé par un médecin non conventionnel. Surprise par les règles du centre et charmée par son nouvel entourage Ellen va tenter de se reconstruire et s’accepter.

Une histoire intéressante et une manière assez particulière de résoudre cette maladie : toucher le fond pour mieux remonter.

La réalisatrice Marti Noxon sait de quoi elle parle car elle a eu des problèmes d’anorexies. Le duo Lily Collins et Keanu Reeves sonne juste. Les relations avec la famille, les différentes approches de la maladie sont bien vues.
To the bone n’est pas choquant ou triste, mais positif et plein d’espoir pour les personnes confrontées à cette maladie.

Before I fall

Before I fall

Before I fall est le tout premier roman de Lauren Oliver. Ce best-seller young adult est disponible en France sous le titre de Le dernier jour de ma vie. Il est adapté au cinéma par la jeune réalisatrice Ry Russo-Young pour Netflix.

Sam Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam.

C’est une adaptation très fidèle au livre. A part quelques menus détails le roman d’origine est parfaitement respecté jusqu’à la fin. Pour le coup je n’ai pas été surprise, même la fin a été conservé. Le personnage de Sam est moins énervant que dans le livre (surtout au début elle est vraiment relou, justement pour montrer son évolution). Une réa certes classique et balisée par le livre, mais du coup impossible de râler sur ce point. Si vous voulez découvrir cette chouette adaptation n’hésitez pas.

Ces deux films sont disponible sur Netflix.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Categories: Cinéma 0 like

One Response so far.

  1. Aurore dit :

    Le 1er me dit bien, l’anorexie est une maladie si complexe …
    Le second me dit beaucoup moins !

Leave a Reply


  • Pages

  • Archives

  • Méta