La carrière du mal de Robert Galbraith

En attendant l’adaptation télé The Cormoran Strike Mysteries qui devrait voir le jour, je me suis rabattue sur le troisième volume (sur sept) des aventures de Cormoran Strike et de Robin Ellacott. Une nouvelle aventure pour le privé le plus bourru et poilu que Londres est connu.

La_carriere_du_malLa carrière du mal 

Résumé : Lorsque Robin Ellacott reçoit ce jour-là un mystérieux colis, elle est loin de se douter de la vision d’horreur qui l’attend : la jambe tranchée d’une femme.
Son patron, le détective privé Cormoran Strike, est moins surpris qu’elle, mais tout aussi inquiet. Qui est l’expéditeur de ce paquet macabre ? Quatre noms viennent aussitôt à l’esprit de Strike, surgis de son propre passé. Quatre individus capables les uns comme les autres, il le sait, des plus violentes atrocités.
Les enquêteurs de la police en charge du dossier ne tardent pas à choisir leur suspect idéal – mais Strike, persuadé qu’ils font fausse route, décide de prendre lui-même les choses en main. Avec l’aide de Robin, il plonge dans le monde pervers et ténébreux des trois autres coupables potentiels. Mais le temps leur est compté, car de nouveaux crimes font bientôt surface, toujours plus terrifiants… 

Avis : Le premier roman nous plongeait dans le monde de l’édition, puis celui plus volubile des stars du ciné et de la télé réalité, cette fois une partie de l’intrigue a un rapport avec le milieu de la musique. Le titre du roman fait référence à une chanson du groupe de rock américain Blue Öyster Cult et de nombreux passages du livre sont en rapport avec le groupe.
Si les deux premiers volumes semblaient parfois manquer de rythme -surtout le 1er- celui-ci vous emportera dans un tourbillon d’horreur macabre, tout en nous permettant de découvrir plus en profondeur nos deux héros et leurs sentiments face à leur passé. Leur présent est aussi très important, mais pas évident de s’avouer des choses tant les non-dits leurs colles à la peau.

Ce dernier volume en date est sans nul doute le meilleur des trois. Haletant, je l’ai lu en trois jours alors que d’habitude je mets deux semaines en lisant uniquement dans le train. Cette fois je n’ai pas résisté et j’ai lu partout dès que je le pouvais. Je n’arrivais plus à le lâcher, il me fallait la suite et vite.

Jusqu’au dernier mot on retient notre souffle, puis on reste hébété, enfin on réalise qu’il va falloir attendre la suite et que cela va être insupportable. J.K. Rowling a un talent certain pour nous torturer et torturer ses personnages. Elle nous balade et brouille les pistes, et comme Cormoran on se creuse la cervelle pour savoir qui est le tueur. On vibre d’émotion pour Robin et on n’a qu’une envie voir disparaître Matthew (si, si).

Je ne peux que vous conseiller de vous accrocher à la lecture de L’Appel du Coucou, car la suite en vaut vraiment la chandelle. La carrière du mal  est le meilleur polar écrit par J.K. Rowling. Elle a clairement progressé et je n’ai qu’une hâte lire la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.