L’étrange et déroutant Snow white Alice

Snow white Alice est un manga de PEPU pré-publié au Japon dans le magazine Sylph. C’est une série en 10 tomes. Le premier vient de sortir en français chez Pika éditions. C’est le premier manga de cette autrice à arriver en France.

Résumé 

En ce monde, Blanche-Neige n’a qu’un seul ami : Miroir, le serviteur de sa mère vaniteuse. Mais la langue trop bien pendue de celui-ci le contraint à envoyer la pauvre ingénue à « Mir- ror », un monde parallèle sens dessus dessous où d’étranges personnages se livrent une guerre sans merci pour le trône. Alice, le « Roi Bleu » déchu, est l’un d’entre eux. Pour retourner chez elle, la jeune fille va devoir l’aider à vaincre le terrible « Roi Rouge » et ses partisans… Blanche- Neige et Alice pourront-ils mettre leurs adversaires en échec ?

 

Pour lire un extrait cliquez sur l’image – SHIROALI ©pepu 2010 / KADOKAWA CORPORATION
Il était une fois…

Le résumé m’avait beaucoup plu, ainsi que la couverture. C’est ainsi que j’ai voulu me plonger dans l’histoire de Snow white Alice. Revisiter les contes ou les romans c’est toujours sympathique. J’étais très fan de la série Once Upon a Time, tout du moins avant qu’elle parte en cacahuète à la fin. De plus l’illustration était vraiment très tentante, un poil sombre et énigmatique.
On y retrouve tous les protagonistes que l’on connait bien Blanche neige, Alice, le chapelier fou, le miroir magique etc. Le tout dans des contextes différents. Rejetée notre Blanche neige aux yeux rouge n’a pas pour ainsi dire plus rien à perdre, alors elle va aider Alice à vaincre le Roi rouge. Nous plongeons dans une atmosphère bien sombre pour débuter ce premier tome !

Un peu trop piquant

Mais là où je n’ai pas accroché c’est principalement à cause des dessins. La mise en page est souvent brouillonne, très éclatée, et pas toujours facile à suivre. Si j’avais bien aimé les dessins de la couverture, c’est moins le cas dans le manga. J’aime les styles très ronds. C’est d’ailleurs à cause des chara-designs très anguleux de la fin des années 90, début 2000 que j’avais mis un gros frein à l’animation et aux mangas. C’est un rejet assez personnel qui ne devrait pas je pense ne concerne qu’un petit lectorat.

Comme je suis loin d’être une représentante de tous les lecteurs et lectrices française, ce style graphique ne devrait pas vous poser de problème.

Snow white Alice est un shōjo exotique qui s’aura sans doute trouver son public. Revisitez les histoires qu’on croit connaître par cœur est toujours un défi intéressant.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.