Anime hiver 2021 : Bottom-tier character Tomozaki

Bottom-tier character Tomozaki est l’adaptation d’un light novel écrit par Yūki Yaku et illustré par Fly. Il compte neuf tomes ainsi que deux autres tomes contenants des histoires courtes. Il existe aussi un manga, en cours de publication, dessiné par Eight Chida. Cet anime Il est diffusé tous les vendredis à 13h30 sur Wakanim.

C’est quoi l’histoire ?

Tomozaki Fumiya est à la fois l’un des meilleurs gamers du Japon et un lycéen des plus solitaires. Un jour, celui qui voit la vie comme un jeu sans intérêt rencontre l’héroïne parfaite de son établissement, Hinami Aoi… qui lui ordonne de prendre sa vie en main aussi sérieusement qu’il vit ses parties de jeu vidéo. La vie est-elle un jeu sans intérêt ou le plus fin des plaisirs ? Avec Hinami aux manettes, une petite révolution s’amorce dans l’existence de Tomozaki !

©Yuki Yaku, SHOGAKUKAN / JAKU CHARA TOMOZAKI-KUN Project
Normie ou pas ?

Une fille canon et sociable vient donc apprendre la vie à un geek qui ne s’intéresse qu’aux jeux vidéo. Pour capter son intérêt elle lui fait comprendre que la vie c’est un peu un jeu vidéo. Elle lui donne donc des quêtes à remplir pour devenir « normie ». Autant j’aime bien l’idée que la vie est pareil à un jeu, autant le fait de vouloir absolument être normie, « rentrer dans les rangs », « être sociable », je suis plus dubitative. Car il a bien le droit d’être et gamer et pas sociable et de pas être comme tout le monde. Mais je sens que c’est mon moi français qui le voit à travers ses yeux de française qui aime être en dehors de la norme, parce que la norme c’est chiant.
Après, je pense qu’il faut pas trop vouloir lui donner des intentions que l’anime n’a pas. C’est une comédie romantique, avec un mec et plein de nanas autour. Un gentil geek qui s’ouvre à l’extérieur. Voilà, c’est pas un traité psychologique sur la société japonaise moderne. Ca va peut-être vous faire réagir, mais le l’auteur semble bienveillant et évite le fan service ou autres clichés du harem. Et c’est déjà pas si mal.

L’équipe

C’est le studio Project No.9 (HxEros) qui s’est occupé de la série, l’animation est tout à fait honorable. L’anime est réalisé par Shinsuke Yanagi avec au scénario de Fumihiko Shimo. Les musiques sont de Hiromi Mizutani. Rien de bien palpitant, mais malgré tout c’est une équipe qui fait le job. J’aime beaucoup de design des personnages.

J’aime bien écouter le générique de début, Jinsei Easy?, interprété de DIALOGUE+ et qui est très dynamique. On a evnie d’encourager Tomozaki avec elle. Ensuite, les jeunes femmes interprètent aussi le générique de fin Ayafuwa Asterisk.

J’ai eu plus un coup de cœur pour Horimiya que Bottom-tier character Tomozaki, pourtant ils abordent des thèmes similaires. C’est certainement parce que le premier propose une romance qui va aboutir à un couple et non une attente indéterminée avec de multiples possibilités. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.