Divergente 2 – L’insurrection : pari réussi !

287921.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Grâce à SND nous avons pu, Luciole et moi, assister à une avant-première presse deux jours avant la sortie de Divergente 2.
Nous étions ravies de cette opportunité, le présentateur nous expliquait que la France avait été le seul pays (cocorico) à pouvoir faire des avants-premières (même sans acteurs). Bref, nous étions au rendez-vous et nous avions hâte de voir le résultat. Insurgent pouvait débuter ! — ATTENTION SPOILER —

152985.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDivergente 2 – L’insurrection

Synopsis : Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces

Avis : Il existe toujours une petite appréhension à voir sur grand écran l’adaptation d’un livre qu’on a adoré. C’est un sujet délicat, mais que j’aborde plus sereinement depuis que j’ai appris à faire la part des choses.
Et je n’ai pas été déçue ! Le film va plus loin, il est plus fort que le précédent : plus de sentiments, plus de combats et plus de larmes. L’insurrection menace les factions après la prise de pouvoir des Érudits. Tris (Shailene Woodley) et ses compagnons vont tenter de résister à Jeanine (Kate Winslet).

L’esthétisme sombre et post apocalyptique est lui aussi plus assumé que dans le premier. On visite la ville, on voyage de faction en faction à la découverte de nouveaux paysages. Plus sombre, Divergentes 2, semble s’adresser non pas simplement aux amateurs du livre, mais à tous les fans SF.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas très fidèle à l’oeuvre de Veronica Roth, cependant elle est co-productrice et semble satisfaite du résultat. Et nous aussi.
Seule la trame de fond est conservée, l’histoire et les personnages sont eux utilisés différemment. Ils ont inventés la boite ce qui a permis d’exploiter les simulations que l’on a pu découvrir dans le premier volet. Le personnage d’Edgar (un sans faction) a été créé alors que certains autres du livre n’ont pas vu le jour (Susan par exemple).
Exit les histoires secondaires, le film se concentre sur Tris et Quatre (Theo James). Le froid entre Christina (Zoë Kravitz) et Tris est vite oublié (un peu trop vite pour être crédible).
Le message qu’ils découvrent à la fin est d’ailleurs bien plus explicite que dans le livre. C’est limite un spoiler si vous avez attendu de lire le dernier tome !

Les acteurs sont très bons, et depuis le premier volet on a pu en voir certains dans d’autres films et pas que du blockbuster ! Coup de coeur pour Miles Teller (excellent dans Whiplash) qui incarne un Peter très intéressant. Il faudra compter sur eux dans les années à venir.

Contrairement au livre le couple Tris et Quatre avance ensemble, même si elle part se livrer, même si elle lui cache certaines choses, il ne semble pas lui en tenir rigueur. La relation entre les deux héros est plus saine et moins tendue. Aucune envie de secouer Tris pour lui dire faire un peu confiance à Quatre !

Tris est un personnage intéressant, contrairement à Katniss (Hunger games) qui subit plus les événements qu’elle ne les déclenche. La jeune adolescente montre au créneau, se bat, prend des décisions (même si pas toujours réfléchie) et devient une jeune femme de caractère. Elle est torturée, rongée par la culpabilité de la mort de ses parents de Will, mais elle peut compter sur Quatre et ses amis pour surmonter ces épreuves.

Cette fois c’est Robert Schwentke (R.I.P.D. Brigade Fantôme, Red, Flight Plan) qui s’y colle et je dois dire qu’il ne s’est pas loupé. Même en 2D on sent bien que le film a été tourné pour la 3D. Et moi qui n’aime pas ça j’ai bien envie de voir ce que cela donne. La musique est elle aussi en parfaite adéquation avec l’action.

J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à voir ce second épisode et je suis désormais très curieuse de voir ce qu’ils vont faire avec le dernier tome de la trilogie. Il sera étiré sur deux films. Il faudra donc que le scénario soit habilement écrit pour tenir la route. J’espère aussi que la fin correspondra à celle du livre. Je n’ai donc qu’un conseille à vous donner : Allez voir Divergente 2 !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

3 réflexions sur “Divergente 2 – L’insurrection : pari réussi !

  • 18 mars 2015 à 9 h 44 min
    Permalien

    Ben évidemment je vais aller le voir, n’est-ce pas! ^^ Je suis un peu appréhensive de ce qu’ils ont changé par rapport au livre car je suis toujours super attachée au support-roman, mais si tu me dis qu’il est bon, alors je te crois! 😀

  • 18 mars 2015 à 10 h 27 min
    Permalien

    J’appréhende toujours quand il y a un second épisode à un premier film pas mal. tu dis que dans celui ci il y a beaucoup plus de sentiments, j’espère que ce n’est pas des histoires à l’eau de rose, comme celles d’amour, que les américains ont l’habitude de nous faire ^^

    Myriam

  • 18 mars 2015 à 11 h 26 min
    Permalien

    Anaïs : Pour le moment venant des lecteurs du livre j’ai lu les mêmes réactions : c’est différent du livre, mais c’est bien fait du coup c’est un bon film 🙂

    Myriam : L’histoire d’amour est plus plate que dans le livre, ils s’aiment et c’est tout. Y a pas les hauts et les bas. Après ça laisse la place à l’action, parce que ça ne manque pas pour le coup !!

Commentaires fermés.