Cinéma

Passengers : un voyage sans retour

574781-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un tête à tête entre Jennifer Lawrence et Chris Pratt, il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de voir ce film de Sciences fictions.

passengersPassengers

Synopsis : Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

Avis : Bien évidement ça ne vaut pas Premier contact, le ton est résolument plus léger, une sorte de romance SF avec son quota d’actions à la fin. Si les ficelles qu’utilise Morten Tyldum, le réalisateur norvégien, sont usés jusqu’à la corde, je dois avouer que le film fonctionne très bien tout de même. Parce qu’on s’attache assez vite à Jim (Chris Pratt), on compati avec sa solitude à la manière de Tom Hanks dans Seul au monde. On comprend à quel point il est torturé et qu’il ne peut que faire ce qu’il va faire.

Les trois parties distinctes du films (la solitude, la romance, le grand final) fonctionnent bien et je ne me suis jamais ennuyée. Alors oui, c’est vrai, j’ai tout vu venir à 100 km mais les personnages sont si bien écrit et interprété qu’on se laisse porter. Il n’y a pas de raté.

J’aurais bien voulu que ça se termine autrement qu’en fait tout soit un coup monté et que jamais ils n’auraient dû aller au bout de leur voyage. Je ne sais pas, un rebondissement un peu retord qui nous aurait retourné le cerveau. Mais pas du tout. C’est sans doute ce que je lui reproche un peu être resté linéaire et prévisible.  Jennifer Lawrence et Chris Pratt arrivent à eux deux à tenir le film sur leurs épaules. On croit à se huit-clôt intergalactique.

Il n’en reste que Passengers est un bon film, qui certes ne sera pas dans le top 10 des meilleurs films de SF ou de voyage spatiaux. Mais il aura au moins le mérite de nous divertir. 

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.