Cinéma

Les animaux fantastiques la magie est de retour

592923-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

A l’annonce d’un nouveau film sur l’univers des sorciers j’étais dubitative. Bonne ou mauvaise idée ? L’histoire est écrite par J.K. Rowling et ça c’est plutôt une bonne nouvelle en soi. Mais allait-il être à la hauteur de son aîné ? La peur n’évitant pas le danger, c’est l’esprit serein que je suis allée voir le film, j’ai regardé très peu de bande annonce pour ne pas être saturée d’images.

les_animaux_fantastiquesLes animaux fantastiques

Synopsis : 1926. Norbert Dragonneau (Newt Scamander en VO) rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour. C’est désormais le monde de la magie qui est menacé.

Avis : David Yates connait le monde d’Harry Potter il a réalisé quatre et il s’apprête à réaliser -au moins- les trois premiers volets des animaux fantastiques. Le principal intérêt étant de garder une certaines cohérence d’ambiance. On ne peut pas nier qu’entre les quatre premiers Harry Potter il y a gouffre artistique.

Dès l’apparition du logo Warner bros notre petit cœur fond en entendant les premières notes du thème d’Harry Potter. Il reviendra plusieurs fois lors du long métrage. Petit hommage à sorcier et à la musique inimitable et jamais égalé de John Williams qui pour mémoire ne s’est occupé que des trois premiers opus.

Techniquement c’est très beau. Les effets spéciaux sont à la hauteur, la magie devient réelle et ses créatures fantastiques aussi ! Il y a eu vraiment un travail fantastiques à ce niveau. Comme beaucoup je suis tombée sous le charme du Niffleur, si mignon et pourtant si instable.
Je ne sais pas si c’est dû au cinéma, mais j’ai trouvé le film trop sombre, parfois j’avais du mal à distinguer l’action. Quand j’ai revu la bande annonce à la télé c’était nettement mieux. Petit mystère pour ma part… Pour information, je l’a vu en 2D. Je ne m’explique donc pas cet assombrissement de l’image.

Du côté des acteurs c’est aussi très bon. Si vous n’êtes pas allergique aux mimiques d’Eddie Redmayne vous vous attacherez à ce nouveau personnage facilement. Il incarne un sorcier atypique qui semble ne vivre que pour ses créatures fantastiques. Katherine Waterston dans le rôle de Tina, est un peu agaçant au départ, puis on s’y attache tout de même quand elle comprend qu’elle est dans l’erreur, sa sœur Alison Sudol est beaucoup plus attachante. Mon petit préféré est sans nul doute Jacob interprété par Dan Fogler. On est un peu comme lui, des moldus qui regardent émerveillés ce monde de magie.
Quant au méchant Colin Farrell il tient plutôt bien son rôle.

On a aussi droit à plusieurs clin d’œil sur Poudlard et Dumbledore. Cela ravira sans aucun doute les fans de la saga.

Pourtant je ne vais pas crier au chef d’oeuvre. Pourquoi ? Parce que je n’ai pas été autant emporté par la magie de Newt que de Harry. C’est vrai il est sympa et joue sur notre nostalgie du petite sorcier, mais je n’y ai pas pris autant de plaisir. Je pense qu’il me faudra le revoir et sans doute aussi voir la suite pour pleinement apprécier cet univers étendu.

Les animaux fantastiques est un très joli divertissement, il n’est pas le remplaçant d’Harry Potter, mais une extension qui ne demande qu’à s’enrichir. Vous pouvez donc aller le voir sans trop de crainte d’être déçu !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

2 réflexions sur “Les animaux fantastiques la magie est de retour

  • J’ai bien aimé même si j’ai été assez déçue du traitement de Credence (Croyance). On sait dès le départ que c’est lui, vu tout les indices essaient de tirer le spectateur grossièrement ailleurs alors qu’il a des flèches qui clignotent au dessus de lui.
    L’autre point c’est sa mort. Newt parle d’une fillette qu’il a essayé de sauver du même mal, Tina a essayé de le sauver de sa « mère » (dans quelles circonstances c’est survenu ? on sait pas) et au final on le tue sans sommation comme un mal propre et sans regret. Alors que moi j’étais triste pour lui, il en a bavait toute sa vie, ce n’était pas de sa faute il méritait mieux 🙁
    Et puis questions : comment Colin Farrell en est venu à entrer en contact avec lui ? comment il sait que c’est un enfant/fillette proche de lui qui fait ça ?
    De même la peine de mort des sorciers, sans procès ni rien… s’ils peuvent tuer d’un coup de baguette, pourquoi s’embêter avec un tel mécanisme ?
    Et Grindelwald il devrait pas être plus jeune ? dans HP il a côtoyé Dumbledore et on y voit une version beaucoup plus jeune quand il vole la baguette de sureau on est au moins après 45 il me semble, là il a déjà 40 balais au moins…alors qu’on est en 26…
    Bref, il y a plein de petits trucs qui m’ont fait tiquer… comme le fait que toute la ville soit sujette au sort d’oubliette alors que tout le monde n’est pas dehors/prend sa douche/bois à ce moment précis….
    Le personnage de Queenie m’a plus embêté. Non pas que je ne l’aime pas mais c’est le cliché de la blonde ingénue qui tombe amoureuse du 1er venu.
    Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages excepté Newt et son compagnon. La présidente du Macusa est à gifler (« vous avez osé me cacher ça ! Qu’on lui coupe la tête ! » elle te l’a dit grognasse mais tu l’as envoyé bouler ><)
    Ceci dit, je veux bien voir ce que la suite nous réserve, rien que pour voir à nouveau la malle de Newt (mieux que le Tardis !)

    Répondre
    • Je suis d’accord il est plein de faille ! Je ne suis pas ressortie émerveillée, on verra si la suite vaudra le coup.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.