Drama et sériesTV

Séries télé : UK attack !!

3039494-poster-p-2-weird-name-stellar-production-why-peaky-blinders-is-the-years-most-immersive-crime-seri

Voici une série comme je les aime, elle a du

Peaky Blinders (ARTE)

ARTE nous offre de plus en plus de très bonnes séries ! Et je n’en démordrais pas Downton Abbey aurait dû être diffuser par ARTE :/ Bref…

En 1919, à Birmingham, soldats, révolutionnaires politiques et criminels combattent pour se faire une place dans le paysage industriel de l’après-Guerre. Le Parlement s’attend à une violente révolte, et Winston Churchill mobilise des forces spéciales pour contenir les menaces. La famille Shelby compte parmi les membres les plus redoutables. Surnommés les « Peaky Blinders » par rapport à leur utilisation de lames de rasoir cachées dans leurs casquettes, ils tirent principalement leur argent de paris et de vol. Tommy Shelby, le plus dangereux de tous, va devoir faire face à l’arrivée de Campbell, un impitoyable chef de la police qui a pour mission de nettoyer la ville. Ne doit-il pas se méfier tout autant la ravissante Grace Burgess ? Fraîchement installée dans le voisinage, celle-ci semble cacher un mystérieux passé et un dangereux secret. (Allociné)

Si le début est un peu lent, histoire de poser les bases et d’apprendre à connaitre tous les personnages, par la suite la tension monte crescendo jusqu’à son paroxysme lors de la dernière scène. Peaky Blinders c’est une série à la photographie léchée, une histoire de famille prenante à l’anti thèse de Downton Abbey, avec une belle brochette d’acteur. L’irlandais Cillian Murphy est parfait dans ce chef de gang ombrageux revenu changé de la première guerre mondiale.

L’un des gros plus c’est sa bande son. C’est du bon, du lourd, du rock qui sied diablement bien à l’atmosphère bad ass de la série. Parce que Nick Cave, The White Stripes, The Raconteurs collent parfaitement à cette histoire malgré l’anachronisme évident. Et pourtant ça marche, ça marche même très bien. Certains titres collent si bien à l’action qu’on se demande si ils ne se sont pas calqués sur eux pour être totalement raccord. Red Right Hand de Nick Cave & The Bad Seeds est le générique parfait pour cette série.

Succès mérité pour les Peaky blinders, j’ai hâte de voir la seconde saison. C’est mon coup de cœur de se début d’année 2015 !

Episode 1

The wrong mans (ARTE)

Ce feuilleton dont la première saison compte 6 épisodes de 30 min est une coproduction entre la section comédie de la BBC et le site Hulu.

Sam Pinkett et Phil Bourne, employés du comté de Berkshire, se retrouvent soudainement engagés dans une farandole de crimes, conspirations et corruptions, après que Sam a répondu à un téléphone trouvé sur le lieu d’un accident de voiture.

The wrong mans c’est vraiment une série britannique amusante et décalée. On est pas loin de la web série. C’est très créatif et on sent vraiment que les auteurs peuvent se lâcher. Ce duo improbable de losers m’a fait penser au duo Simon Pegg et Nick Frost. C’est délirant ça part dans tous les sens, mais c’est aussi très drôle et complètement pété de la tête :p

Par contre voir les 6 d’un coup, c’est un peu beaucoup ! Je sais que c’est tendance, mais franchement au bout d’une heure et demi j’avais envie de passer à autre chose. C’est bien dommage !

broadchurch-un-debut-de-saison-2-intense,M188036

Broadchurch (F2)

La première audience a lieu dans « l’affaire Joseph Michael Miller ». Le prévenu plaide non coupable au gran dam de la famille et des proches de la victime, le jeune Daniel Latimer. Le procès aura donc lieu. Beth et Mark Latimer sont bouleversés. En agissant ainsi, Joseph Michael Miller a pris tout le monde de court. Même son confesseur avait été tenu hors de la confidence. Concernant l’accusation, c’est un ténor du barreau originaire de Broadchurch, Jocelyn Knignt, qui accepte de représenter les Latimer. La défense n’est pas en reste puisque c’est l’ancienne employée de Jocelyn Knight, Sharon Bishop, qui prend Miller en charge. L’affrontement s’annonce épique et traumatisant. L’exhumation du corps de Daniel Latimer est demandé… Parallèlement, l’inspecteur Alec Hardy s’occupe d’une autre affaire dite « l’affaire Sandbrook » sur laquelle il demande de l’aide à son ancien sergent, Ellie Miller.

La deuxième saison de Braodchurch était très attendue. Fallait-il faire une suite ou pas ? Bonne question. Car si cette suite est assez bonne, elle n’arrive pas à nous surprendre comme la première. On nous mène en bateau vers telle ou telle théorie quitte à nous faire avaler quelques couleuvres. Ça fonctionne plutôt bien d’ailleurs surtout qu’on se retrouve avec une seconde affaire cette qui tourmentait temps notre héros lors de la 1re saison mais dont on ne savait pas grand chose.

Les personnages principaux sont de retour à qui on ajoute de nouveaux personnages comme les avocates et surtout les personnages de l’affaire précédente de Alec Hardy.

La série a un rythme différent, un peu lent, avec les passages contemplatif (magnifique couché de soleil et vue sur la campagne anglaise) et cela pourra en rebuter plus d’un. Mais quand on passe outre on prend vraiment plaisir à regarder cette série policière originale. Les deux derniers épisodes seront pour ce soir et j’ai hâte de savoir la fin. Une 3e saison est déjà en chantier et on se demande bien ce qu’on va apprendre cette fois !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.