Cinéma

[Ciné] Le septième fils : L’Apprenti épouvanteur

20417054.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il y a assez peu de film de fantasy alors quand je peux je n’hésite pas. En ce qui concerne le septième fils je ne connaissais absolument pas la série Les Chroniques de la pierre des Ward aussi appelé L’épouvanteur… C’est une série pour la jeunesse qui a commencé à être publié il y a 10 ans chez Bayard jeunesse. J’ai lu malgré tout quelques articles avant de me lancer et j’ai lu qu’à part quelques noms il ne restait pas grand chose du livre.

258236.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLe septième fils

Synopsis : Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un…L’unique guerrier survivant d’un ordre mystique part en quête d’un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils.
Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d’autant plus maléfique qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels
.

Avis : Du réalisateur, Sergey Bodrov, je connais son film Mongol sur la jeunesse de Temüdjin, futur Gengis Khan. Ce n’est donc pas totalement un inconnu pour moi. Il aime les récits sombres et les ambiances glauque.
Je ne peux pas dire que son film soit mauvais en soit. Il y a sens doute trop de combats pour moi, mis à part ça, c’est de la fantasy tout ce qu’il y a de plus correct. La réalisation est bonne et les effets spéciaux aussi. On retrouve quelques têtes connues (et pas des moindres) comme Jeff Bridges, Ben Barnes (Le beau prince Caspian dans Narnia), Kit Harington (Jon Snow dans Game of Thrones) ou Julianne Moore.

Par contre si vous connaissez le livre, vous allez vous demander pourquoi ils ont acheter les droits car il reste bien peu de chose du livre à part le titre et deux trois noms. Car oui on peut se poser la question. Il ne reste pratiquement rien du livre original. A quoi ça sert ? Bonne question. On sait qu’un livre à fonctionné pour son histoire, mais on prend tout de même le risque d’en inventer une autre et donc de se planter.

Je ne sais pas si il va fonctionner car honnêtement les fans des livres vont le descendre. Perso, j’ai passé un bon moment, pas inoubliable, mais tout de même assez plaisant.

A vous de vous laisser tenter par un monde remplis de sorcières dragons et d’épouvanteurs beaux gosses.

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

4 réflexions sur “[Ciné] Le septième fils : L’Apprenti épouvanteur

  • Moui … Ta critique ne change pas mon avis de ne pas aller voir ce film.

    Bon j’ai une certaine allergie depuis peu aux films avec héros-ados mais même les grands acteurs derrière ne suffisent à me motiver. Honnêtement quand j’ai vu la bande annonce je me suis dit « Mouais, encore un truc fantastique de ténèbres qui menacent le monde etc etc ».

    Peut-être lors de sa sortie DVD, donc, mais pas au ciné 🙂

    Répondre
  • Pour le coup c’est plus vraiment ado, Ben Barnes il fait ses 30 ans. C’est peut-être pour ça que ça marche pas ? Je ne saurais dire en tous les cas tu pourras toujours le voir en DVD 😉 !!

    Répondre
  • AmaCha

    Merci pour cet avis 🙂

    La 1ère fois que j’ai entendu parlé du film « Le septième fils » (Seventh Son) et du fait que c’était de l’heroic fantasy, j’ai tout de suite pensé au roman « Le septième fils » écrit en 1987, premier tome de la série des chroniques d’Alvin le Faiseur toujours en cours. L’auteur est l’américain Orson Scott Card, auquel on doit l’excellent « La stratégie Ender » (« Ender’s Game », adaptée très moyennement en 2013, avec Harrison Ford).
    A noter que la référence du 7ème fils du 7ème fils est à priori biblique, d’où la confusion (« Today is born the Seventh One, born of a woman, the ‘Seventh Son’ and he in turn of a ‘Seventh Son’….He has the power to heal, he has the gift of ‘Second Sight’ so it shall be written, so it shall be done… »).

    Il y aurai eu matière à une très belle série de films (à mon avis), même si le style des personnages de l’auteur, beaucoup en introspection, sont moyennement adaptés à leur transposition vers le cinéma (d’où le moyen Ender à mon sens).
    http://en.wikipedia.org/wiki/Seventh_Son_(novel)

    Malheureusement ce n’est pas cette série mais une autre d’un auteur britannique de romans jeunesse. Je regarderai ça par vive curiosité lors de sa sortie HD Netflix/iTunes/BluRay outre-manche/atlantique (d’ici 3-4 mois environ), mais je n’en ai pas de grosses attentes. La présence de Jeff Bridges et Julianne Moore devraient sans doute relever le niveau (?) 🙂

    Les images et les trailers sur IMDb me font penser à l’univers de la série Merlin, un peu « cheap » (à mon goût) pour de l’heroic-fantasy.

    Répondre
  • Oui j’ai vu quelques personnes se tromper 🙂 Mais par contre j’ai aimé Ender’s Game en livre et en film.

    Je n’ai pas encore lu les livres de l’épouvanteur, peut-être un jour qui sait !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.