Cinéma

Mercredi cinéma : Intouchables

Depuis que j’avais vu la bande annonce à la télé je ne pensais qu’à une chose aller le voir !
Je suis donc allée pour la première dans le cinéma de ma ville abandonnant pour une fois les UGC et autres MK2.

intouchables86 – Intouchables

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Avis : Qu’est-ce qui fait qu’une petite comédie sans prétention arrive à déplacer les foules dans les cinémas en temps de crise ? Sans doute parce qu’on y voit un message sincère, émouvant et drôle à la fois. Un message qui nous dit que même dans les pires situations ont peut avoir de l’espoir et surtout que l’on peut garder le sourire. Dans notre monde où on le perd dès qu’on a un simple bobo ou une petite contrariété, il est bon de se souvenir qu’on peut tout vaincre (ou presque) avec de la bonne humeur !
Tirée d’une histoire vraie, même si elle est ici romancer pour en faire un film, Intouchables nous touche au plus profond de notre âme. Je suis ressortie avec le sourire et une banane à tout épreuve.
Certains speudo intellectuels s’insurgeront devant tant de clichés (clivage jeunes/vieux, riches/pauvres, cité/beaux/quartiers, valide/non valide etc.), mais il faut bien dire que c’est souvent la base de l’humour, faire ressortir les clichés pour nous faire rire aux éclats. Et contrairement à beaucoup de films où toutes les bonnes répliques sont dans la bande annonce, Intouchables en réservaient un bon petit lot derrière la manche.
Je ne rentrerais pas dans les détails des nombreuses répliques qui m’ont fait rire, mais on se retrouve à un moment ou un autre dans ses personnages.

Même si vous vous dites qu’on en parle trop ou que le thème vous semble case gueule, n’hésitez pas aller le voir c’est une bouffée d’air frais dans notre monde en crise.

Note : 18/20

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

3 réflexions sur “Mercredi cinéma : Intouchables

  • Sxl

    Ca y est, je l’ai vu, et il est formidable ce film ! J’en ai pleuré de rire, et à la fin je me suis retenu pour pas pleurer tellement j’étais bouleversé…

  • \o/ je suis contente !

Commentaires fermés.