LectureLivre

Les tribulations d’une caissière – Anna SAM

Commençons cette année par un article sur une lecture amusante et tout de même instructive.

51X6ZA13EJL._SS500_

Résumé : Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Avis : C’est un tout petit livre tiré du blog d’une jeune caissière de supermarché. Sous certains aspects je me suis revue derrière ma caisse du MacDo totalement transparente (bonjour, au revoir, merde ? non même pas…). Mais on découvre aussi bons nombres de clients mal élevés, mal embouchés, à la limite du respectable… Bref, pour ceux qui n’ont jamais tenu une caisse de leur vie cela peut leur donner une leçon de courtoisie. Très simplement écrit, mais malgré tout très fluide avec plein d’humour.
C’est une lecture courte que je vous conseille tous ^^

Site officiel

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

9 réflexions sur “Les tribulations d’une caissière – Anna SAM

  • il existe une bande-dessinée dans le même genre ! c’est vraiment pas mal ! c’est dingue le nombre de personnes mal élevées quand même :s

  • oui et à mon avis ça va pas s’arranger :/

  • Moi j’aime mes caissières, je sais même comment elles s’appellent pour la plupart \o/
    Par contre une serveuse, c’est pas pareil on peut pas taper la discute ni rien avec…

  • oh si on peut :3 heureusement sinon ce serait la mort lol

  • Cette dame s’est fait connaitre grâce à son blog sur la même plateforme que j’utilise. Donc j’avais déjà entendu parler de son parcours au travers d’interviews.

    Et pour avoir jeté un oeil sur son site et lu des anecdotes, c’est le reflet de ce qui se passe. Pas de chichis.
    Ça risque de donner des idées à certaines personnes (hein Galou et ses misères avec Jeff XD).

  • Je suis allée voir un peu ce qu’elle fait et j’ai trouvé ça très chouettos et fidèle à la réalité, hélas.
    Mon premier job ce fut caissière, dans différents supermarchés et différentes villes pendant bien 1 an (suivi de 4 ans en boulangerie) et effectivement on voit de tout et on s’en prend plein la figure pour pas un rond.
    Comme si c’était normal que les gens se déchargent de toute leur haine et leur mépris sur la pauvre nana qui fait juste passer des articles qui font -bip- sur un tapis roulant -bip- et qui en rêve la nuit à force des -bips-…
    D’un côté ça m’a endurcie et forgé le caractère, les premiers temps je pleurait quand un client me faisait des reproches (et ne croyez surtout pas que ça les fait se sentir mal , au contraire, faire pleurer une caissière est une victoire jubilatoire qui les fait sourire) mais au bout de quelqeus mois je ne me laissait plus marcher sur les pieds et je leur ai montré le sens tout relatif de la maxime « le client est roi », fallait pas m’énerver!
    Mais par contre, j’étais toujours agréable avec les gens polis et aujourd’hui je prend toujours le temps de papoter avec les caissières, si j’arrive à les faire sourire alors je suis satisfaite ^__^
    Voilà, j’ai fini de raconter ma vie :p

  • C’est clair qu’il faut avoir les nerfs solides… Pareil je suis très gentille face aux clients, mais faut pas non plus me marcher sur les pieds lol Ce que je préférais c’était m’occuper du lobby (la salle) car au moins j’avais pas besoin de leur parler et je pouvais les réprimander : non on fume pas ici !!

  • Mais si on peut parler avec les serveuses :p

    je crois que tout ce genre de métier avec les gens c’est difficile (et encore ici les gens sont a peu près polis…car y’a des cas quand même ^^)

  • Oh je vais lire ca! Ca me tente bien! Je pense que ce qu’elle raconte peut s’étendre à tous les commercants!
    Merci pour la reference ;p

Commentaires fermés.