Cinéma

Oresama

OresamaOh la belle journĂ©e que voici 🙂 Tranquille Ă  la maison Ă  Ă©couter des Mp3 (mais mes originaux sont bel et bien lĂ  hein ^^) et rĂ©viser pour le concert de demain. Solitude je sens que je vais faire n’importe quoi ^^ » J’ai toujours Ă©tĂ© nulle pour retenir une poĂ©sie dĂ©jĂ  Ă  l’Ă©cole. Bon j’ai deux jours pour savoir le dernier refrain par cĹ“ur… ^^’ Quoi c’est moi qui l’ais Ă©crite… >.<

J’ai enfin reçu, hier, le DVD du film Oresama. Le fameux film de Miyavi 🙂
Synopsis : Miyabi (Miyavi) est une jeune rock star qui a légèrement la grosse tête (très légèrement) et qui soudainement se retrouve projeté dans le passé ! Il fera la rencontre de différente personne (dont lui-même) qui vont influencer sa vie future.

La rĂ©alisation vaut un bon drama, les effets spĂ©ciaux sont pourris, l’histoire et le jeu des acteurs sont sympa sans concourir pour un Oscar tout de mĂŞme). La musique est signĂ© Miyavi (on a droit un titre de DuĂ© le quartz et de Miyavi solo). En ce qui concerne les costumes, c’est un vrai dĂ©filĂ© de mode avec toutes les grosses pointures de la mode « visual kei » (h.NAOTO, Fötus et j’en passe une dizaine de marques !) -c’est bien connu il est parti avec sa garde robe et au moins 5 couvre-chefs dans le passĂ© :p-.
Le bonus est tout simplement un documentaire sur la prĂ©paration et le tournage du film. Miyavi a l’air de bien s’entendre avec les autres acteurs. Il y a mĂŞme la grand-mère qu’en profite lâchement (conclusion faut soit avoir 10 ans ou 75 ans pour l’approcher).
En tous les cas j’ai beaucoup aimĂ©. mĂŞme si ça aurait pu n’ĂŞtre qu’un simple tĂ©lĂ©film. Mais lĂ  je suis pas sĂ»re qu’on aurait pu l’avoir en DVD…

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.