Phantom of the idol : blasé pour l’éternité ?

Au commencement, Phantom of the idol est un manga publié sur la plateforme numérique Zero-Sum Online (shōjo/jōsei j’ai trouvé les deux…) sous le titre de Kami kuzu ☆ idol. Il compte six tomes au Japon et il est toujours en cours de parution. L’anime est très court, à peine 10 épisodes. Licencié à l’international par Sentai Filmworks on a cru qu’on n’y aurait pas droit, mais ADN a diffusé l’anime sur sa plateforme !

C’est quoi l’histoire ?

Yûya Niyodo, membre du duo pop ZINGS, pensait qu’en devenant idol, il aurait à fournir le moindre effort pour connaître une ascension fulgurante. Seulement, ses espoirs se sont rapidement amenuisés et son partenaire compense tant bien que mal l’absence d’efforts de son compagnon, détesté du public, qui espère pouvoir vivre paisiblement en se faisant remercier. Après un concert particulièrement insipide, le jeune homme fait la rencontre d’une jeune fille dans les coulisses, dont le rêve serait de se produire de nouveau sur scène. Le seul problème est qu’Asahi Mogami, ancienne idol à succès, est décédée il y a de cela cinq ans. Elle propose donc un marché à Yûya : le posséder pour lui apprendre les ficelles du métier !

© ISOFLAVONE Hijiki, Ichijinsha / Phantom of the Idol Commitee
L’idol et la revenante 

Phantom of the idol c’est un jeune homme qui pensait se la couler douce en devant idol. Bien évidement ce n’est pas du tout le cas. Il déchante très vite, si bien qu’il en devient ultra blasé de la vie. Il n’a le cœur à rien, il est mou, insipide et semble pour un poids pour son partenaire de scène qu’autre chose. Sa rencontre avec le fantôme d’une idol -décédée il y a cinq ans- va tout changer. Elle en revanche, elle a très envie de continuer sa carrière. Malheureusement, il n’y a que Niyodo qui la voit. Il passe donc un accord. Elle prend possession de son corps et va lui montrer ce qu’est être une idol !
Bien évidement le changement radical ne va pas passer inaperçu. Il n’est plus le tout mou sans énergie, mais une version de lui plus extravertie et surtout beaucoup plus investie dans son travail. Les fans vont bien entendu vite tilter. Ce sont ses dernières qui sont les plus drôles dans l’histoire. On suit un groupe de fan de Niyodo quand elles vont à leurs concerts ou quand elle se retrouve pour discuter de leur chouchou.

La comédie qui vient du ciel

Cette comédie est amusante et pleine de vie. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le manga pour comparer, mais à n’en pas douter nous sommes sur la même vibe. Voilà encore, un exemple de shōjo/jōsei fantastique sans une pointe de romance.
Avec dix épisodes l’anime arrive à vous donner le sourire et c’est bien la son principal intérêt. Il n’est pas forcément bien anime, mais il reste joli le Studio Gokumi a fait du bon travail. La réalisation de Daiki Fukuoka (Radiant, Yuki Yuna est Une Héroïne) fait le café comme on dit. Je note l’excellent travail de doublage de Fumiya Imai avec Niyodo.

Phatom of the idol fait sans doute parti de ces anime qui passe totalement inaperçu, mais qui pourtant mérite d’être regardé. Les dix épisodes se regardent avec le sourire aux lèvres. Parfait quand on veut un anime tranquille, drôle et sans prise de tête.

Public : Tout public

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.