ID:INVADED #BRAKE BROKEN

ID:INVADED est une histoire alternative, à l’animé. Le scénario est de Ōtarō Maijō dessiné par Yūki Kodama (Blood Lad, Demon Tune). La série est courte, elle compte trois tomes. Elle était publié dans le magazine Young Ace (Kadokawa). En France, c’est Vega-Dupuis qui tente l’aventure. L’anime a été diffusé entre janvier et mars 2020, il est toujours disponible sur Wakanim, j’en avais parlé sur le blog. Il avait été une bonne surprise.

L’histoire

Dans un monde futuriste, les enquêteurs ont le pouvoir de puiser dans l’inconscient d’un tueur et de voir des parties fragmentées de leur psyché. C’est ce qu’on appelle un « puit d’identité », un plan mental qui peut être investigué numériquement pour recueillir des indices concernant les victimes, les scènes de crime ou les motifs d’un tueur.
On suit les enquêtes de Narihisago, un détective renommé maintenant en prison, chargé de plonger dans les puits d’identité de divers tueurs en série. Deux ans avant les événements actuels, la fille de Narihisago, Muku, a été brutalement assassinée par un tueur en série, conduisant la femme de Narihisago à se suicider. Ces morts l’ont incité à traquer et à assassiner le tueur, ce qui lui a valu sa peine de prison. Il est toujours déprimé et hanté par la mort de sa femme et de sa fille, mais utilise également cela comme une motivation pour prendre son travail au sérieux et aider à arrêter les tueurs en série. Cependant, à la suite de la mort de sa famille, il en veut à tous les tueurs en série, ce qui se manifeste parfois par une envie incontrôlable de tuer.

© by KODAMA Yûki (H) / Kadokawa Shoten
ID:INVADED la suite

Dans mon entourage je suis une des rares qui ait aimé ce titre. Quand je leur ai demandé pourquoi il n’avait pas aimé, je me suis rendue compte que ce qu’il trouvait comme défauts et bien je ne les avais pas vu comme tel. J’ai aimer replonger dans l’univers de ID:INVADED. Retrouver tous les personnages de l’anime, et de comprendre les petits clin d’œil quand il y en a. Car oui, si vous n’avez pas vu l’anime, je ne pense pas que vous compreniez dans quoi vous mettez les pieds. On plonge directement dans une nouvelle enquête et si on retrouve tous les personnages de la série, on ne vous présente personne ou presque. Cette histoire ne compte que trois tomes et elle s’adresse à ceux qui ont vu l’animé et pas à ceux qui voudrait le découvrir.
Le seul hic c’est que la série avait un certain point final à l’intrigue principale, du coup on se retrouve avec une enquête assez lambda et sans réel enjeux. Tout du moins c’est ce que je ressens à la lecture du premier tome.

Enjeux ou pas ?

Les dessins de Yuki Kodama sont très beaux, on retrouve tout ce qui fait le charme de ses mangas. C’est un vrai plaisir de le retrouver sur ce projet. Assez court, comme je le disais plus haut, il n’est destiné qu’aux amateurs de l’anime. Les autres ne vont pas comprendre grand chose, et trouveront même que le récit est bâclé. J’ai personnellement hâte de lire la suite, pour savoir si certains éléments dont on n’avait pas forcément de réponses vont en trouver ici.
#BRAKE BROKEN ne fait que trois tomes, nous devrions donc ne pas trop perdre notre temps et nous ennuyer. Et surtout, n’hésitez pas à vous plonger dans l’anime dont le scénario complexe avait su me captiver !

ID:INVADED #BRAKE BROKEN m’a beaucoup plu, mais je ne le recommande qu’aux amateurs de l’anime d’origine, sinon vous tomberiez sur un manga incompréhensible. 

Violence - meurtre - thriller


Critique pour le Cri du Mochi

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.