Anime automne 2020 : By the Grace of the Gods

©Roy, HOBBY JAPAN/ By the Grace of the Gods Project

By the Grace of the Gods est au commencement roman écrit par Roy illustré par Ririnra. Il fait parti de la longue liste des isekai se déroulant dans un monde de fantasy avec pas moins de neuf tomes au compteur. Il est ensuite décliné en manga par Ranran dans sur Manga UP! et Gangan Online. Le succès aidant, il était normal que l’histoire soit adapté en anime par Maho Film. La série compte 12 épisodes. Vous pouvez regarder un nouvel épisodes tous les dimanches sur Wakanim.

Quand Takebayashi Ryoma, 39 ans, meurt d’une hémorragie (après avoir éternué et s’être cogné la tête sur le sol), il se réincarne en garçon de 8 ans dans un monde fantastique. Pas très classe comme façon de mourir, mais au moins, il a pu se réincarner !
Amené dans ce monde par trois dieux prédominants, Ryoma commence sa nouvelle vie seul dans la forêt, s’intéressant aux substances visqueuses qu’il rencontre. Mais si vous êtes un fan d’isekai, vous vous doutez bien que ça risque de se compliquer pour lui…

©Roy, HOBBY JAPAN/ By the Grace of the Gods Project

By the Grace of the Gods est un anime trop choupi. Un isekai à part dans les mondes des isekai, du moins ceux que je connais. Certes, le héros, Ryôma Takebayashi, meurt et se retrouve dans un monde où il va recommencer sa vie sous la coupe des « Dieux ». Mais ensuite, c’est une évolution assez douce avec des personnages ultra mignons. Les slimes sont nombreux et ont des fonctionnalités plus étonnantes les unes que les autres. Personnellement, je veux les mêmes à la maison. Ils font la vaisselle, le ménage et le repassage. Non, mais c’est trop beau ça comme pouvoir !

Il fait la rencontre de la petite Eliaria. Il est vite adopté par sa famille qui l’embarque. Il faut dire que nos amis ont à peine 11 ans, même si dans son autre vie il était adulte. Bref, mignon et niais à en mourir, mais bizarrement ça fait du bien. Peut-être qu’on avait besoin de ça en ce moment ?

Le studio Maho Film a fait un bon travail, même si on sent le manque évident de budget. Pas d’animation de fou, rien d’extraordinaire, juste une mise en image simple du roman/manga. La réalisation a été confié à Takeyuki Yanase et le scénario global de la série à Kazuyuki Fudeyasu. Kaho Deguchi  est au character design et Hiroaki Tsutsumi à la musique.

Le générique de début, Yasashii Sekai, est interprété par Azusa Tadokoro. Quant à celui de fin, Blue Rose knows, c’est un titre de MindaRyn.

Si vous avez envie d’un anime tout mignon et pas prise de tête suivez By the Grace of the Gods c’est parfait pour terminer la semaine et affronté le blues du dimanche soir. Amour, tolérance, entraide, cet anime met en avant les bons sentiments et offre ainsi une bouffé de fraicheur dans le monde de l’isekai.

Avis après visionnage

Ce fut une série mignonne et sans prétention, mais avec un feel good étonnant. Le scénario est pas ouf, mais il a le mérite de ne pas suivre le même type d’histoire que les autres isekai. On se retrouve donc à suivre les aventures de ce petit bonhomme et de trouver ça sympa alors que ça casse pas la barraque. Bref, ça se regarder sans déplaisir.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.