2 Showcase à Chibi Japan Expo 2010

Yuuki est une habituée des conventions Japan Expo, une HITT ou Aoi au féminin. Je ne suis pas allée à son concert avec un grand enthousiasme il faut bien l’avouer.

La représentation de cosplay s’éternise et le staff fait tout son possible pour combler le retard et permettre à la jeune chanteuse de faire sa balance avant son show. Nous assistons aux réglages de Yuuki et son staff.

Puis les fans investissent la salle scandant le nom de la jeune chanteuse. Quelques minutes plus tard elle arrive vêtue d’un joli ensemble version moderne du kimono. Elle se donne à fond et avec plus d’aisance qu’il y a deux ans elle occupe efficacement la scène. Rien à voir avec la prestation de Jelly Beans que j’avais vue il y a deux ans.

Elle tente aussi des phrases en français. Comme c’est mignon ! Ses fans masculins au premier rang muni de penlight sont aux anges et donnent de la voix ! Les titres pop aux refrains enjoués s’enchainent. Pour sa dernière chanson elle rejoue un de ses titres phares au grand bonheur des fans attroupés autour de la scène.

Sans parler de concert de l’année, la petite Yuuki a tenu tête à sa grande sœur MEG en offrant un concert Jpop fort sympathique. A n’en pas douter la mode des demoiselles chanteuses aux chansons pop acidulées n’a pas fini d’intéresser les conventions et les médias ! Reste à nous prouver que ces jeunes demoiselles peuvent attirer un public en dehors des conventions…

MEG était l’invitée principale de cette Chibi Japan Expo qui portait définitivement bien son nom. Tout était en format chibi (petit ndlr.), les stands, la lumière, les visiteurs, le nombre d’artistes, mais pas la qualité de la scène principale ! Et c’était bien l’essentiel pour que les concerts soient de qualité.
MEG, jeune chanteuse pop électro, qui vient tout juste de fêter ses 30 ans et ses 10 ans de carrière annonce dans le même temps prendre une pause dans sa carrière. Mais avant cela elle s’est fait plaisir en chantant devant un public certes pas énorme, mais motivé.

Styliste et mannequin, MEG est aussi très connue dans le milieu de la mode. Elle a notamment fait la une d’un numéro spécial du magazine Mori Girl (fille de la forêt), en tant qu’effigie du style du même nom, fait de vêtements aux lignes épurées et claires, aux tons frais et innocents. MEG a d’ailleurs créé sa propre marque, Carolina Glaser, qui devient n° 1 de la tendance Mori Girl grâce à des modèles qu’elle dessine elle-même et qui se font brillamment remarquer. Son talent attire de nombreuses sociétés depuis quelques années et c’est ainsi que MEG a supervisé le design de la collection UT chez Uniqlo, d’un iPhone pour Softbank, ou encore du modèle Fish-eye Camera de Lomo, entre autres. Le « modèle MEG » de la poupée Lika-chan fut un véritable succès. MEG a également collaboré au film d’animation Evangelion, New Theatrical Edition.

Sa carrière de chanteuse parait assez anecdotique avec quelques albums dont les meilleures ventes ne vont pas plus haut que 29 000 exemplaires. Malgré tout elle est pleine d’entrain, elle occupe pleinement la scène, interprétant ses titres sur une bande son aux sonorités synthétiques et enjouées. Les fans de Jpop auront trouvé leur compte, ainsi que les fans nostalgique de Creamy Mami, la magie en moins.

Le show ne dure que 30 min, mais elle a su montrer qu’elle avait une bonne présence sur scène alors qu’elle est totalement seule dans un décor réduit à sa plus simple expression. Un fond noir où se projette les lumière de toutes les couleurs…
Sans avoir été subjuguée, ni transcendée par sa musique, j’ai toutefois été charmée par sa présence et son sourire. Et c’est bien là l’essentiel.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.