MIYAVI au Trianon

Je suis arrivée comme une fleur vers 18h30, j’ai retrouvé MA’J au bouuuuuuuuuuuuuut de la file d’attente devant la salle… Et elle était longue cette file d’attente *.* La salle était pleine, pas de doute, les fans étaient au rendez-vous ! Le Trianon est une très jolie salle où je n’avais jamais encore été. Nous étions au 1er étage. Nous avions retenu un siège pour AG, mais ils n’ont pas remplis l’étage en entier et on commencé à faire aller les gens au 2e étage.
Quand AG est arrivé vers 20h et bien ils ont pas voulu qu’il vienne à notre étage o_O ! WTF quoi ! J’étais furieuse. Y avait plein de places c’est débile ! Alors j’ai filé en douce un billet 1er balcon à AG qui après être allé aux toilettes à voulu nous rejoindre au 1er étage. Le gars lui a dit non, que c’était pas son billet et là mon AG s’est quand même un peu fâché en disant que sa place était retenu et qu’il avait payé son billet ! Et toc. Du coup il l’a laissé passé. Ah mais c’est débile quoi sur notre rangé on avait 2 places vides et il y avait encore des places vides au milieu *.*

Et enfin MIYAVI est entré sur scène !!

Dimanche soir au Trianon MIYAVI nous a donné une belle leçon. Deux musiciens sur scène ça peut envoyer tout autant qu’un groupe complet ! La set list est maitrisée, le jeune guitariste a tout donné et le public le lui a amplement rendu. A plusieurs reprises il demande au public d’encourager et d’applaudir Bobo son batteur, qui comme lui donne tout ce qu’il a dans le ventre.

Il a débuté son show logiquement avec son dernier single et titre éponyme à son album What’s My Name? Les fans ont pu hurler son nom et perdre leur voix dès les premières minutes de concerts. Une chose est sûre le ton était donné. C’est brut, ça envoie et ça donne une irrésistible envie de bouger en rythme. Il continue avec des titres comme UNIVERSE et SURVIVE. Ses mains courent, virevoltent sur son manche, il s’éclate et nous éblouit par son talent.

Nous avons eu droit à plusieurs titres inédits (HELL NO et CHASE), j’ai cru au départ que c’était des titres que je ne connaissais pas, mais non ce sont bien trois inédits que nous avons eus ce soir (ces deux titres sont d’ailleurs disponible sur le double CD live du concert à Londres). Mention spéciale pour la 3e avec son rythme disco et cette guitare que ne pourrait pas renier SUGIZO de LUNA SEA. Il y aurait un 4e titre fell the music, mais ça ressemblait plus à de l’impro.

Ossan Ossan Ore Nanbo, je ne m’y attendais pas c’est un ancien titre, personnellement je l’appelle : faites tourner les serviettes, car c’est ce qu’il fait faire au public au Japon lol J’étais prête à le faire, mais tout seul t’as l’air un peu con… (même quand t’es au fond au balcon et que personne ne te vois)…

Les titres s’enchaînent et le public semble de plus en plus chaud. C’est à ce moment là qu’il prend la parole, et dans un excellent anglais, nous parle du malheur qui vient de s’abattre sur le Japon le 11 mars dernier. Il nous remercie de soutenir le peuple japonais et nous convie à déposer un peu d’argent dans les boites à la sortie du concert. Il nous demande ensuite de fermer les yeux et de prier pour le Japon.
La salle plonge dans un silence émouvant. Après une minute de silence qui a serré la gorge à toute l’assistance, il reprend avec le titre GRAVITY. Titre au combien émouvant lui aussi.

Il enchaîne à nouveau les titres plus rythmés avant de prendre une chaise et de nous parler à nouveau. Un petit descriptif de son emploi du temps en France avec les villes déjà traversées : Lyon, Lille et surtout Nantes, il a appris à prononcer, ce qui ne semblait pas évident pour lui. Puis, il nous dit tout ce qu’il sait en français comme Bon appétit, ça va, et d’un coup il lance « Sarkozy ». Bon sur ce dernier il se fait huer, ce qui le fait beaucoup rire avec Bobo. Il reprend donc son set avec la très jolie We love you reprise par toute l’assemblée.

On pourrait croire qu’il est fatigué mais que nénni, il repart de plus belle se roulant par terre avec sa guitare ou bien en jouant par dessus son épaule comme Jimmy Hendrix. Tout le monde s’est bien éclaté à hurler des insanités de S.M.F.B tout en s’agitant de plus en plus, et enchainer sur une Are You Ready To Rock? que tout le monde attendait avec impatience.

Vient ensuite le moment que j’attendais avec impatience. J’étais bien la seule car au premier beat lancé j’ai su qu’on était arrivé à Futuristic Love, ma chanson préférée de son dernier album. Elle est toujours interprétée juste avant la pause coupée en deux pendant qu’il part se changer en coulisses. J’ai dû perdre un litre d’eau à ce moment là tellement j’ai bougé et dansé. Heureusement je n’avais personne à déranger au balcon et j’ai pu vivre mon trip tranquille.

Lors des encore nous aurons Subarashiki kana, Kono Sekai -What a Wonderful World- et pour la seconde fois de la soirée Survive. Le public est ivre de bonheur et scande le nom de MIYAVI. Il nous remercie chaudement avant de s’en aller de scène. Il clôt de façon mémorable cinq concerts en France.

A une prochaine et nous prions pour le Japon, et pour que tes petites filles puissent grandir dans un Japon sans menace nucléaire.

Set list
1. What’s My Name?
2. Universe
3. Survive
4. HELL NO (new song)
5. CHASE (new song)
6. Ossan Ossan Ore Nanbo
-MC-
7. Chillin’ Chillin’ Money Blues$
8. I Love You,I Love You,I Love You, And I Hate You.
-MC-
9. Gravity
10. JUSTICE (new song)
11. feel the music (new song)
12. Shelter
-MC-
13. Moon
14. We Love You ~Sekai wa kimi wo aishiteru~
15. Torture
16. S.M.F.B
17. Are You Ready To Rock?
18. Futuristic Love

Encore

18 (bis). Futuristic Love (suite)
19. Subarashiki kana, Kono Sekai -What a Wonderful World-
20. Survive

Nous sommes repartis et après avoir dit bonjour à quelques amis et dit au revoir à MA’J nous sommes allés mangé au Macdo avant de rentrer fourbus mais heureux ^^

Je me suis fais plaisir en achetant un T-shirt et le double CD live (20€) enregistré la semaine précédente lors de son concert à Londres.

IMG_3334


IMG_3335

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

4 pensées sur “MIYAVI au Trianon

  • 1 avril 2011 à 10 h 28 min
    Permalink

    rahh !! merci pour ce report live ! avec José on devait y aller et le destin en a décidé autrement … tu as bien fait de le prendre ce t shirt !
    merci pour tous ces détails, on s’y croit

    et « ses mains courent sur son manche ».. c’est porno, non ? ^^ hi hi … (sorry)

  • 1 avril 2011 à 10 h 30 min
    Permalink

    « live report » plutôt, même ^^

  • 1 avril 2011 à 11 h 35 min
    Permalink

    Super ton report, il ma foutu le frisson!
    J’enrage de pas avoir pu aller le voir hier à Bruxelles T_T, je suis vraiment dégoutée….

  • 1 avril 2011 à 11 h 39 min
    Permalink

    merci ^^

    kittylife : il faut une pointe d’érotisme quand même :p !!! Et puis il faisait si chaud !!!!
    Faudra venir le voir la prochaine fois !

    Sugi : dommage j’espère que tu pourras le voir une prochaine fois

Commentaires fermés.