Sacha Guitry : première partie…

Je doute que cet article ne fasse beaucoup de succès auprès de vous chers lecteurs, mais je me devais de vous faire partager ma passion pour un auteur que je trouve formidable : Sacha Guitry !

SachaGuitryA Noël j’ai eu un coffret regroupant les films de Sacha Guitry entre 1936 et 1938. Ils sont accompagnés de documentaires récents ou plus anciens riches en renseignements.
Comédien, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste de cinéma, Sacha Guitry fut longtemps mis à l’écart par les critiques et les professionnels du cinéma, il est enfin jugé à sa juste valeur de nos jours.
Élève médiocre, mais artiste brillant, pseudo-misogyne adorant les femmes et les belles phrases, il est sans nul doute l’un de mes auteurs français préféré. Je l’ai découvert lorsque j’étais ado et j’ai tout de suite fondue pour cette voix, cet acteur, ces dialogues savoureux.

Le coffret comprend les films suivants :
# 1936 : Le Nouveau Testament, co-réalisation Alexandre Ryder
# 1936 : Le Roman d’un tricheur
# 1936 : Mon père avait raison
# 1936 : Faisons un rêve
# 1937 : Le Mot de Cambronne (moyen métrage)
# 1937 : Désiré
# 1937 : Les Perles de la Couronne, co-réalisation Christian Jaque
# 1937 : Quadrille
# 1938 : Remontons les Champs-Élysées, collaboration technique : Robert Bibal

lenouveautestament3 – Le nouveau testament
Synopsis : Synopsis : Persuadé que sa femme le trompe, un médecin se fait passer pour mort laissant ainsi ses amis découvrir un testament dévoiler de nombreux secrets.

Avis : Tiré d’une ces pièces à succès Le dernier testament même s’il est très classique dans sa mise en scène, ça façon de filmer et dans son thème, montre déjà tout le talent de Guitry et de ses comédiens.
J’ai particulièrement été bleuté sur une scène filmé en une prise, on pourrait reprocher à cette scène d’être du théâtre filmé, mais je trouve qu’au contraire il offre une magnifique opportunité à ses comédiens de montrer tout leur talent. D’ailleurs tous les interprètes avaient créé la pièce éponyme en 1934, à l’exception de Pauline Carton.

Sacha Guitry avait souhaité tourner cette comédie pour répondre aux critiques qui circulaient sur son 3e mariage, avec la jeune Jacqueline Delubac de 22 ans sa cadette. Et on voit à quel point il a aimé la filmer lui offrant une séquence entière… Il dira à ce sujet : J’ai le double de son âge, il est donc juste qu’elle soit ma moitié.

Note : 14/20

leromanduntricheurLe roman d’un tricheur
Synopsis : Un homme, depuis son enfance, n’a qu’une seule ambition, devenir riche. Pour cela il a décide de devenir tricheur et voleur professionnel. A douze ans, il survit a l’empoisonnement collectif dans lequel périt sa famille: pour avoir vole des champignons, il avait été puni et n’avait pas pu en manger…

Avis : Ah ! Moi qui aime, qui savoure, qui est étourdit par la voix de Guitry, ce film est mon préféré. Quasiment muet, Sacah Guitry invente ici la « voix off », c’est lui-même qui joue la voix de tous les personnages. Un régal. Si la critique à l’époque n’a pas apprécié le film, il fut reconnu comme chef d’œuvre par Orson Wells ou Truffaut. Innovant pour son époque, il garde une fraicheur imperturbable et il est truffé d’innovations et trouvailles techniques.
Son générique, comme il en avait l’habitude, était lui aussi décalé et original. Du grand art !

Je ne l’avais vu qu’une fois, mais il m’avait énormément marqué. Si vous ne connaissez pas cet auteur, ni ses films je vous les recommande chaudement, en plus la restauration de ses œuvres et particulièrement bien faite.

Note : 18/20

Suite une prochaine fois !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.