Nouvelle comédie romantique : Men’s life

WATANABE Ayu vous la connaissez sans doute pour son précédent manga L-DK une très longue série de 24 tomes. Avec Men’s life paru dans le Bessatsu Friend ne compte lui que quatre tomes. L’occasion de connaître l’autrice avec une histoire qui ira droit au but. Il est édité chez Pika édition dans la collection Cherry Blush.

À peine rentré chez lui pour les vacances, Yûta, interne au lycée implore Mio, sa sœur jumelle, d’échanger sa vie avec la sienne. Pour cette introvertie, timide et solitaire, découvrir la vie lycéenne en internat en se faisant passer pour un garçon extraverti, sportif et pétillant sans se faire démasquer lui semble insurmontable… Pourtant, elle décide de relever le défi. Mais à peine la supercherie commence-t-elle que Mio apprend qu’elle va devoir partager sa chambre avec Rin, un camarade du club de volley-ball plus âgé qu’elle…

Pour lire un extrait cliquez sur l’image / MEN’S LIFE © Ayu WATANABE / Kodansha Ltd.

WATANABE Ayu est une spécialiste du plot classique, mais qui fonctionne quand même grâce à sa capacité à rendre ses personnages vite attachants. Une jeune fille qui se retrouve à vivre une vie de garçon en se travestissant on connaît déjà, c’est avec tout son talent qu’elle rend son histoire agréable. On sait que Mio va tomber amoureuse de son coloc, on sait que son coloc va tomber amoureux d’elle, qu’importe, c’est avec plaisir que l’on va lire leur jolie petite aventure.

Mio n’ose pas affronter l’extérieur, ce n’est que pour le bonheur de son frère qu’elle décide de sortir de sa zone de confort. Par chance elle tombe sur un jeune homme, Rin, fort agréable physiquement et très ouvert. Leur vie à deux à l’internat va vite agrandir le petit monde de Mio.
La mangaka a un style vraiment agréable avec des beaux gosses en pagaille. Et plein d’occasion de se dénuder (heureusement, Rin semble totalement myope -c’est pratique- voir aveugle à ce niveau là). Certes quelques facilité scénaristique, mais le développement de Mio est lui plus subtil et soigné.

Bonne nouvelle c’est une série courte, en quatre tomes, l’histoire ne va donc pas se perdre et l’autrice ira droit au but. Pour ceux et celles qui détestent les shōjo aux développent trop lent, vous pouvez foncer.

Men’s life commence plutôt bien, j’ai tout de suite accroché à cette comédie romantique. Certes, l’histoire ne brille pas par son originalité, mais elle est écrite avec talent et c’est bien le principal.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.