Coup de cœur : Comme sur un nuage

Comme sur un nuage est un manga publié dans le Gangan Joker, tout comme Blue flag il s’adresse principalement à un public adolescent et masculin, mais pas que bien entendu, adulte, femme tout le monde peu se retrouver dans ce titre qui au contraire parlera à un large public. A la base il était écrit et dessiné par Okura en numérique, puis un éditeur, Square Enix, est venu le voir pour qu’il soit republié dessiné par Coma Hashii. Le titre compte trois tomes et c’est Akata Editions qui le publie en France.
Okura a dessiné depuis son propre manga sur Pixiv dans le Gangan Pixiv : Uchi no musuko wa tabun gay (Mon fils est probablement gay), le tome 3 de cette série sortira en novembre 2020 au Japon.

Dai Noshiro, adolescent de 17 ans, vient de débarquer dans un nouveau lycée. Plutôt jovial et ouvert, il n’a aucun mal à s’intégrer dans ce nouvel environnement. Mais très vite, il remarque que dans sa nouvelle classe, un élève est mis de côté : un certain Kô Sanada. La rumeur raconte en effet qu’il est gay et personne n’ose l’approcher. Mais Noshiro, refusant l’injustice, décide d’essayer d’en faire son ami…

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © Okura, Coma Hashii / SQUARE ENIX

Ce qui ressort de ce premier tome c’est une agréable sensation de bonheur. Oui, notre Dai Noshiro fait des erreurs et il a des préjugés sur l’homosexualité. Il ne sait pas comment gérer les informations sur son camarade de classe Kô Sanada. Pourtant il veut bien faire, c’est ce qui le rend si attachant. Parce qu’on a tous eu parfois des mots malheureux ou des réactions non appropriées. Mais loin de se décourager il va demander de l’aide et s’informer. Kô Sanada fait son coming out à  Dai Noshiro  car il lui fait confiance. Etre gay, l’assumer, ce n’est clairement pas évident au Japon encore de nos jours.

Lumineux et feel-good ce premier tome m’a absolument convaincu dès les premières pages. Outre le fait que ce soit joliment dessiné, j’aurais voulu lire ce genre de manga quand j’étais jeune. Ensuite, les deux protagonistes sont franchement mignons, leur amitié qui se développe est adorable.

Okura désirait proposer un contenu LGBT mais qui serait tout public, car bien souvent ce sont des œuvres pornographiques. Lui est donc venu l’idée d’une histoire à destination d’un large public. Très vite il a reçu des retours très positif de la communauté LGBT. Au départ il ne pensait qu’il devait faire passer des messages, mais c’est évident qu’au final ce genre d’œuvre est important. Si ce n’est pas un récit autobiographique, il est ouvertement gay et avait envie de parler de tous ces sujets qui le touchent.

Manga essentiel au même titre que Blue flag, même si la narration est moins flamboyante, Comme sur un nuage est très rafraichissant. Je le recommande chaudement Comme sur un nuage pour mettre du soleil dans votre cœur. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.