Nouveauté boy’s love : Tokyo en avril… de HARU

Tokyo en avril… est un manga de HARU paru dans le magazine Ihr HertZ qui s’est terminé en 2020 avec son 2e tome. On lui doit un autre manga qui n’est pas paru en France Akuma To Keiyaku et sa suite Akuma To Keiyaku ~Kare no ijiwaruna aishi-kata~. C’est IDP Boy’s love qui a annoncé Tokyo en avril… dans sa collection Hana.

Mais alors que raconte ce retour à Tokyo ? Lorsque Kazuma arrive des États-Unis pour commencer à travailler dans une entreprise à Tokyo, il retrouve par hasard Ren, un ancien camarade de classe du collège, devenu graphiste réputé et chef d’équipe. Ren était le meilleur ami, le premier amour de Kazuma, mais les deux hommes ne se sont pas vus depuis dix ans, après une soudaine séparation lors d’un été mouvementé. Passé la surprise de leurs retrouvailles, Kazuma s’attend à redevenir aussi proche de Ren qu’il l’était autrefois, mais la distance que celui-ci pose entre eux l’étonne et le blesse.
Que s’est-il passé dix ans auparavant ? Ren aurait-il quelque chose à cacher à Kazuma ?

Tokyo en avril… © by HARU / Taiyô Tosho

Quand j’ai lu le premier résumé (Deux hommes qui se retrouvent après 10 ans de séparation) je ne m’attendais pas à ce que j’allais lire. Je m’attendais à une histoire plus classique et peut-être avec beaucoup moins d’émotions, mais j’étais bien loin du compte. Car oui, ils ont eu une aventure ensemble quand ils étaient au collège, mais ce fut très court et leur éloignement soudain a été traumatisant. Au fil du récit on apprend des détails de plus en plus dramatiques et votre cœur se serre de façon exponentiel. En tous les cas, le mien a été très réceptif. C’est ce côté dramatique que je n’attendais pas surtout à vu de la couverture nous présentant les personnages dans leur univers professionnel.

Entre eux, c’est remplis de non dit et il va leur falloir s’exprimer et s’expliquer sur bien des choses avant de pouvoir jouir à nouveau pleinement de cette connexion particulière qu’ils ont entre eux. Il y a une vraie tension entre nos deux personnages. Kazuma manque d’éléments pour comprendre le comportement froid de Ren.

Les dessins de HARU sont magnifiques, j’aime particulièrement le soin qu’elle porte aux visages très fins et délicats de ses héros. Les yeux de Ren sont tout bonnement magnifique. Cela peut sans doute choqué certains, mais moi c’est l’effet inverse je suis très fan. Visuellement c’est très, très propre. La seule chose qui m’a un peu amusé c’est qu’on dirait plus Londres que Paris. Mais ce n’est qu’un détail.

Tokyo en avril… est un très joli manga, avec une histoire déchirante, et j’attends avec impatience la suite car c’est un vrai coup de cœur. Ce boy’s love mérite toute votre attention.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.