L’univers des yōkai dans Les voix du ciel

Les voix du ciel est un ouvrage édité par vesperal, écrit par Cadenza et illustré par Eternal-S. Il s’agit de deux nouvelles inspirées du folklore japonais : Le moineau à la langue coupée et L’homme qui épousa une renarde. Il contient 54 pages au format A5 et il est vendu au prix de 12,90€. Pour l’acheter c’est très simple il suffit de cliquer sur le lien.

Au loin dans la vallée, grâce à l’écho des montagnes, on entend une triste chanson… Comme un gazouillement, le cœur en peine, il chante pour que le jour se lève. L’amoureux chante à s’en faire saigner pour faire fuir au loin les nuages et la pluie, pour que son amour n’oublie jamais leurs jours heureux.
Le souvenir de la chaleur des draps oblige la rusée à fuir son foyer… Séparées, les amantes ne rêvent que du jour où elles pourraient enfin se retrouver.
Alors que le soleil poursuit inlassablement sa course sur le pays du soleil levant, le ciel en témoin nous livre le récit tragique d’un petit moineau et l’histoire dramatique de la suivante d’une belle renarde.

Nous allons découvrir l’univers des yōkai des esprits surnaturels du folklore japonais. Beaucoup d’œuvres en parlent comme GeGeGe no Kitarō très connu au Japon, plus récemment Le pacte des yōkai ou encore pour les plus jeunes yōkai watch. Sans même être le centre de l’histoire, il n’est pas rare d’en croiser dans beaucoup de récits. Tengu, oni, Tsukumogami, etc. si vous entrer dans ce monde vous aller découvrir matière à des milliers d’histoires, des milliers de contes que le Japon aime utiliser et réutiliser encore de nos jours. C’est un puis sans fond pour trouver des histoires et surtout à revisiter. Bha, oui c’est ça qui est passionnant. Ces contes ne sont pas figés dans le marbre et les Japonais sont les premiers à les remanier à toutes les sauces.

Cette fois c’est l’auteur Cadenza qui s’empare avec délectation de ce folklore. Comme nous l’avons vu en conférence au Renard doré, il est passionné et passionnant à écouter. Les différents yōkai ont titillé son imagination, n’hésitant pas à faire naître des histoires d’amours BL et GL. Les textes sont accompagnés de très belles illustrations de Eternal-S qui a suivit scrupuleusement les demandes de Cadenza.
Avec Les voix du ciel nous n’avons eu qu’un aperçu de ce que nous pourrions découvrir dans le futur car il y a matière à développer beaucoup de contes vers des nouvelles du même acabit. C’est un ouvrage assez court qui se lit du coup assez vite, mais qui réussi à nous captiver de la première à la dernière page. C’est très bon signe quand on en redemande !

Je vais donc surveiller les autres sorties qui, je l’espère arriveront ces prochains mois. Je ne peux que vous encourager à lire Les voix du ciel.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.