Le dernier MIYAVI : No sleep till tokyo

Miyavi est un artiste prolifique, No sleep till tokyo est son 11e album solo, auxquels on peut rajouter quatre albums collaboratifs. Autant dire que depuis 17 ans le guitariste samouraï ne chôme pas. Son dernier album est disponible sur les plateforme d’écoute en streaming comme Spotify ou Itunes. Vous pouvez aussi vous procurer son album sur CD Japan ou amazon JP. Notez que les deux pochettes (version normale et collector de l’album) ont été réalisé par Sui Ishida l’auteur du manga Tokyo Ghoul. Les amateurs apprécions.

Au grand désarroi de ses premiers fans il a opéré un virage électro depuis plusieurs années aidé par des artistes japonais et étranger rencontrés lors de ses déplacements. Il vit désormais depuis dix ans aux Etats-unis, et même si cela n’a pas toujours été facile surtout à cause de la barrière de la langue au début, il a su s’adapter et évoluer. Sa musique aussi a su s’adapter, elle s’imprègne à merveille des sons qui l’entourent.

Si l’electro semble toujours faire parti de ses influences, c’est beaucoup moins flagrant dans No sleep till Tokyo que dans Fire bird par exemple. Dans Samurai sessions vol. 2 et 3  il flirte avec le R&B et le rap avec d’autres artistes ce qu’il réussi avec brio. Cette fois il se lance aussi lui aussi avec des titres Other Side ou walk with me. Son timbre de voix est désormais à la hauteur de ses ambitions.

En revanche on le retrouve bien dans des titres très catchy et entraînant comme No sleep till tokyo ou Samourai 45. Les chansons comme Tears on fire ou Stars laissent la part belle à la guitare et son talent inné du rythme et se mélodie fait le reste. Le job est fait, il n’y a plus qu’à se laisser emporter à a apprécier cette nouvelle galette.

Le dernier Senkyaku Banrai est un duo avec la chanteuse DAOKO, il s’agit du thème principal pour le film Diner sorti cette année au Japon.

No sleep till tokyo est un album intéressant, pas forcément celui qui fera le plus date dans sa discographie mais qui reste agréable à écouter. Il s’apprécira d’autant plus en live où Miyavi donne une autre dimension à sa musique grâce à une présence hors du commun.
Il sera de retour en Europe avec trois dates en France. Il sera le 8 octobre au O’Sullivans Backstage By The Mill, le 9 au Rock School Barbey de Bordeaux et le 13 octobre au Le Transbordeur à Lyon. 

Track list
Stars
No Sleep Till Tokyo
Tears On Fire
Other Side
Samurai 45
Butterfly
Walk With Me
Under The Same Sky
We Can’t Stop It (Rewind)
DAOKO × MIYAVI: Senkyaku Banrai

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “Le dernier MIYAVI : No sleep till tokyo

    • 10 septembre 2019 à 9 h 46 min
      Permalink

      Il sera en concert en France prochainement \o/ ~~~ j’ai hâte d’aller le voir !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.