Quand deux Grands se rencontrent ça donne Bakemonogatari !

Bakemonogatari je dois dire que je suis passée totalement à côté de cette licence. A l’origine il y a NisiOisiN au scénario d’un light novel. D’ailleurs le tome un est disponible chez Pika roman en version française. Puis il y a ce manga qui compte déjà six tomes et qui est toujours en cours au Japon dans le Shōnen Magazine. Il est dessiné par Oh! Great (Ōgure Ito) que l’on connait pour son manga Air Gear. Il y a eu d’autres déclinaisons, mais je ne m’y connais pas assez pour en faire un cours.

Koyomi Araragi est un lycéen un peu particulier  : mordu par une vampire âgée de 500 ans, il doit composer avec des capacités hors du commun qui le rendent, malgré lui, sensible aux phénomènes surnaturels… Un jour, il rattrape Hitagi, une de ses camarades de classe, alors qu’elle chutait dans les escaliers. Quelle n’est pas sa surprise quand il découvre qu’elle ne pèse pratiquement rien  ! Très vite, Koyomi réalise qu’une entité chimérique a pris possession de la jeune fille  et qu’il va devoir lui  venir en aide…

Cliquez sur l’image pour lire un extrait- Bakemonogatari © by OH! Great / Kôdansha

Que dire le style graphique est juste hallucinant. Je n’ai jamais lu Air Gear et je ne connaissais pas son créateur Oh! Great. C’est donc une sacrée claque graphique que je me suis prise en pleine tête. C’est incroyablement bien dessiné avec des perspectives folles et un sens du détail qui fait frémir les personnes brouillonnes comme moi. J’adore ça façon de jouer entre les aplats de noir et le blanc du papier. Il arrive toujours à donner de la profondeur, alors que le rendu pourrait sembler plat et froid. Pourtant c’est tout l’inverse. Bref, on en prend plein les mirettes, ce qui est parfait, car le scénario tient aussi terriblement la route.

Le lecteur que nous sommes est vite embarqué dans le vif du sujet. Ce jeune garçon que l’on pourrait croire innocent, ne l’est pas tant que ça (quoique… il n’a rien demandé à la base), et elle n’est pas n’ont plus si ingénue qu’on pourrait le croire au premier regard. Tous  cachent de lourds secrets. Le paranormal s’est invités dans leur vie aussi incroyable que cela puisse paraître, leur adolescence est chamboulée et pas que par les hormones.

Il existe une version collector du tome 1 : Cette édition limitée se compose d’une jaquette réversible, d’un ex-libris et de 20 cartes postales parmi lesquelles trois sont illustrées par Hiro Mashima, Atsushi Ohkubo et Yosûke Kaneda, auteur chez Pika Édition de Romio vs. Juliet. Au format du manga, ces cartes seront rangées dans un étui spécialement conçu pour l’occasion. Je n’ai que la version normale, mais je trouve la jaquette très belle.

Pour une néophyte comme moi, ce premier tome de Bakemonogatari est une bonne introduction. J’ai trouvé l’historie intéressante et les dessins splendides. Pour ceux qui connaissent déjà peut-être cela semble redondant. De ce que j’ai pu voir sur les réseaux sociaux c’était tout de même très attendu. J’ai très envie de lire la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.