Rattrapage anime : Ano hana, l’émotion à l’état pure

J’ai lancé Ano hi mita hana no namae o bokutachi wa mada shiranai totalement par hasard. Et je n’ai pas regretté. Les 11 épisodes d’Ano hana sont disponibles sur Wakanim ainsi que le film. Les trois tomes de la version manga ont eu été publié chez chez Panini comics. L’anime est disponible sur Wakanim qui  l’avait diffusé en simulcast en 2017.

Un groupe de six amis d’enfance se sépare à la suite de la perte de leur amie Menma, morte d’une noyade. Dix années plus tard, Jintan, l’ex-leader du groupe d’amis « Super Busters Pacifique », devenu un hikikomori, voit apparaître un jour d’été devant ses yeux l’esprit errant de Menma. Elle veut réaliser un souhait qu’elle a oublié et est aidée pour cela de Jintan, qui se voit ainsi confiée la tâche très difficile de réunir au complet leur groupe d’amis d’enfance, dissous après l’accident. Au fur et à mesure qu’avance l’histoire on fait connaissance avec chaque des personnages, leurs blessures, leurs regrets et leurs failles.

Nous devons se joyaux aux studios A-1 Pictures (Seven Deadly Sins, Blue Exorcist, Your Lie in April). La réalisation a été confié à Tatsuyuki Nagai (The Anthem of the Heart, A Certain Scientific Railgun). Cette fois il s’agit d’une histoire originale, le scénario a été confié à la talentueuse : Mari Okada (Maquia: When the Promised Flower Blooms). L’action se déroule dans la communauté de Chichibu, ville où Mari Okada est née. Masayoshi Tanaka s’est occupé du design des personnages ainsi que de l’animation. Ne vous fiez pas aux dessins choupi, cet anime est bien plus profond et complexe qu’on pourrait le croire.

L’histoire de ce petit groupe d’amis est très subtil chaque perso vit le décès de Menma de façon différentes. Les sentiments sont disséqués, mis en valeur par une très belle mise en scène. Les nombreux flash back ne nous perdent jamais, ils servent vraiment à mettre en lumière des points importants. L’une des grandes qualité de cet anime c’est le travail qui a été fait sur la narration. Utiliser le fantastique pour résoudre les erreurs et les non-dits du passé est une bonne trouvaille. Le fait qu’un des personnages soit décédé n’est pas pris à la légère. Certes, elle apporte de  l’humour, mais c’est pour mieux se nous couper le souffle lors d’adieux déchirants. On souffre avec eux, on a le cœur déchiré avec eux. Le travail du deuil est complexe sachant qu’on ne le subit pas tous de la même façon. Chacun d’eux se sont en partie coupable de ce qui est arrivée à Menma ce fameux jour. La reconstruction sera longue, mais ce pardonner est déjà une étape importante.

Lors des deux derniers épisodes j’ai fondu en larme tellement l’intensité était forte. Vous êtes prévenu l’émotion est au rendez-vous. Le film qui suit la série est une partie un résumé de l’anime entrecoupé de scènes se déroulant 1 an après le départ de Menma. Tous n’est pas résolu, mais chacun travail pour s’en sortir. C’est un complément intéressant, mais la série peut se suffire à elle-même. Ce dernier est lui aussi disponible sur la plateforme.

AnoHana est un anime que je recommande fortement. Tout d’abord pour les émotions quelle fait naître chez le spectateur, mais aussi pour ses qualités de narration et d’animation. C’est une perle à ne pas louper (pas comme moi qui est ignorée son existence pendant deux ans).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Une pensée sur “Rattrapage anime : Ano hana, l’émotion à l’état pure

  • 26 août 2019 à 8 h 12 min
    Permalink

    Pour moi aussi c’est une perle. Ravie de te voir en parler

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.