Les héros de la galaxie de Ryû FUJISAKI

de Ryû FUJISAKI d’après l’oeuvre de Yoshiki TANAKA chez Kurokawa

Génie de la Victoire », et Yang Wen-li, surnommé « Le Magicien Invaincu ».
Tels deux étoiles scintillant dans les ténèbres d’une époque tourmentée, ils vont s’affronter à travers la galaxie et changer le destin de l’humanité. Ginga Eiyuu Densetsu (ou « Legend of the Galactic Heroes » en anglais) est adapté d’une série de romans de Science-Fiction écrite par Yoshiki Tanaka de 1982 à 87. Dans un avenir lointain, deux états interstellaires – le monarchie de Galactique Empire et la démocratie de l’Alliance des Planètes Libres – sont entraînés dans une guerre sans fin. L’histoire se concentre sur les exploits des rivaux Reinhard von Lohengramm et Yang Wen Li alors que leur puissance et leur renommé croît dans l’Empire Galactique et l’Alliance des Planètes Libres.

Mon avis : J’ai toujours voulu en savoir sur Ginga Eiyuu Densetsu, quand j’étais plus jeune je voyais souvent des articles dans l’animedia au sujet de la série d’OAV et il m’intriguait. Un reboot de la série vient d’arriver sur ADN malheureusement je n’ai pu voir que le premier épisode. C’est donc tout naturellement que j’ai testé le manga. Les couvertures sont splendides, cependant je suis plus réticente sur les dessins noir et blanc. Ce n’est pas le style que je préfère (trot anguleux) et il s’éloigne assez du design des animés. Je suis passée outre mon aversion, et j’ai au final plutôt bien aimé ce premier volume. Il pause les bases de l’histoire avec l’amitié entre Reinhard et Siegfried Kircheis. Mais aussi le départ de sa sœur Annerose comme compagne du kaiser.

Ce titre est toujours en cours au Japon dont 10 volumes sont déjà disponible.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.