Coup de cœur : Mon coloc’ d’enfer

© Keiko IWASHITA / Kodansha Ltd.

Il y a parfois des rencontres qui se font par le plus grand des hasards. C’est le cas pour Living-room Matsunaga-san et moi. Une mangaka like une autre mangaka sur twitter et on tombe amoureux d’un visage… Celui de Matsunaga. En Français le manga est édité sous le nom de Mon coloc’ d’enfer aux Editions Pika dans sa collection Cherry Blush. L’auteure Keiko Iwashita est prépublié dans le magazine Dessert (Kôdansha) sa comédie romantique compte actuellement six tomes au Japon. Elle a déjà plusieurs séries et one shot à son actif comme Kuchibiru Ni Kimi No Iro ou Bokkonrinri. Mon coloc’ d’enfer est son premier manga traduit en français.

Miko est lycéenne. Ses parents devant s’occuper de sa grand-mère malade, elle se retrouve à faire de la colocation dans une grande maison appartenant à son oncle. Non seulement elle n’est pas habituée aux tâches ménagères, mais en plus ses colocataires sont tous des adultes un peu bizarres. Le plus âgé d’entre eux, Matsunaga, fait un peu peur à Miko mais s’avère en réalité être quelqu’un de très prévenant. Voici une joyeuse histoire de colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé qu’elle !

Pour lire un extrait cliquer sur l’image – Living no Matsunaga-san © Keiko IWASHITA / Kodansha Ltd.

Ce manga de Keiko Iwashita est rafraîchissant. Comme toujours l’héroïne est une jeune fille douée d’un talent indéniable pour rapprocher les gens. Personne ne se parlait vraiment dans cette maison avant son arrivée. On s’attache vite à elle car elle n’est pas non plus énervante, elle fait de son mieux pour s’intégrer, et elle craque de plus en plus pour Matsunaga un de ses colocataires. Petit à petit elle va régler les problèmes de ses nouveaux ami(e)s, mais ne va-t-elle pas négliger d’autres choses importantes ? Elle bouleverse la routine des colocataires avec ses petites attentions. De son côté Matsunaga ne semble pas si insensible à la jeune fille qui pourtant l’énerve beaucoup au début.

Sensible et plein d’humour, on ne peut que s’attacher à Mon coloc’ d’enfer. Son auteure, Keiko Iwashita a fait ses début en 2007, et elle possède un joli coup de crayon. Matsunaga qui se ballade nonchalamment torse nu dans la maison, c’est certes embarrassant pour notre jeune amie, mais très agréable pour nous à regarder.

Les cinq premiers tomes sont disponible en anglais via le site : Kodansha comics. Désormais le premier est disponible en français, et le second tome sortira le 28 août prochain. C’est une excellente nouvelle car ce titre est une très bonne surprise.

N’hésitez pas à vous pencher sur les aventures de Miko et Matsunaga c’est un bon shojo qui mérite qu’on s’y investisse. En plus de ses personnages attachants ses graphismes sont juste à tomber par terre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.