Parasite : cherchez l’intrus ?

Parasite est un film de l’excellent réalisateur sud coréen BONG JOON HO (Memories of Murder, The Host, Snowpiercer, Le Transperceneige, Okja), même sans sa Palme d’or à Cannes je serais aller le voir avec plaisir. Il s’agit de la première Palme d’Or pour un film coréen.

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais à la jeune fille de la famille. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

Le réalisateur a écrit une lettre à destination des journalistes et plus largement des spectateurs du film : « Je vous demande donc de bien vouloir protéger les émotions des spectateurs : Quand vous écrirez une critique du film, je vous prie de bien vouloir éviter de mentionner ce qui va se passer après que le fils et la fille aient commencé à travailler chez les Park, tout comme les bandes annonces s’en sont gardées. Ne rien révéler au-delà de cet arc narratif sera, pour le spectateur et l’équipe qui a rendu ce film possible, une véritable offrande ».

BONG JOON HO est très bon lorsqu’il critique la société et ce qu’elle peut faire faire aux êtres humains. Difficile de vous parler du film sans vous parler du contenu sachez simplement qu’il vaut la peine d’être vu. Le scénario est habilement ficelé, il nous mène par le bout du nez jusqu’à la toute fin. J’adore !

Une famille sans le sous trouve une occasion en or de se faire de l’argent, mais est-ce si simple ? Il y a tant de choses à dire, mais qu’on ne peut pas raconter sans vous dévoiler les rebondissements important. Au début ça commence sur le ton de la comédie, puis petit à petit le ton bascule, jusqu’à devenir ultra sérieux et critique.  Les inégalités se creusent entre les différentes classes, rien de bien nouveau, mais c’est décrit avec beaucoup de justesse.

Le jeu des acteurs est juste parfait, on retrouve l’acteur Song Kang Ho qui a déjà joué quatre fois avec le réalisateur. Une nouvelle collaboration toujours au top, cet acteur très populaire en Corée est parfait dans le rôle de ce père près à tout pour sa famille et son honneur.

Parasite mérite amplement sa Palme d’or et je vous invite à découvrir ce qui se cache derrière cette affiche.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Une pensée sur “Parasite : cherchez l’intrus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.