Le film de My Hero Academia : Two Heroes

My Hero Academia : Two Heroes est sorti au cinéma l’hiver dernier et il est disponible depuis peu sur la plateforme de steaming ADN. Ayant enfin regardé les trois saisons de My Hero academia je me suis lancée dans la visionnage du film histoire de patienter un peu avant la 4e saison qui arrive cet automne. L’histoire prend place juste avant le camp d’été et raconte une histoire inédite.

Les examens finaux sont enfin terminés, et les élèves de Yuei se préparent pour le camp d’été. Izuku et All Might reçoivent une invitation d’une certaine personne pour partir à l’étranger dans une immense ville ambulante appelée « I-Island ». Dans cette île, sorte de Hollywood de la science qui regroupe les connaissances de scientifiques du monde entier, se tient l’I-Expo, un événement dédié aux résultats de recherches sur les Alters et les super-héros. Izuku y fait la rencontre de Melissa, une fille sans Alter qui lui rappelle son passé. Soudain, l’imprenable système de sécurité de l’île est piraté par des vilains, et tous les habitants de l’île se retrouvent pris en otage. Désormais, un plan capable d’ébranler la société des héros est en marche ! Et la personne au cœur de tout cela, est le héros numéro 1 et symbole de la paix : All Might.

L’histoire étant inédite, pas de révélation de fou, pas non plus d’enjeu. Melissa offre à Deku un cadeau très efficace, que bien entendu il ne pouvait pas garder puisque bien d’autres possibilité vont s’ouvrir à lui dans la série. Tout nos amis arrivent comme par enchantement à se retrouver au même endroit au même moment. Que c’est pratique ! Facilité scénaristique quand tu nous tiens…
On se le cache pas c’est en effet assez jouissif de les voir se comporter en héros avec à leur tête un Deku toujours aussi perspicace dans ses stratégies. Avec le recul j’aurais voulu être là lors de sa diffusion au Grand Rex. L’ambiance devait être énorme ! C’est moins drôle devant sa télé je dois bien l’avouer. Next time j’espère ne pas louper un tel événement s’il a lieu.
Ce qui est intéressant c’est de voir un peu la jeunesse de All Might quand il n’était pas encore le héros le plus connu du monde entier, un number one en devenir.

L’animation est correct, la série ayant déjà une bonne réalisation de base, on n’est pas déçu. Le combat final est vraiment chouette, bien orchestré et animé. C’est du plaisir pour les yeux. Ça va vite, tout en restant lisible.

Le générique de fin, Long Hope Philia, est interprété par Masaki Suda. Ce titre a été composé par Hiromu Akita du groupe amazarashi a qui l’ont doit le générique de début sora ni utaeba de la saison 2.

Un second film a été annoncé pour 2020, espérons aussi une sortie française pour pouvoir profiter sur grand écran des aventures de Izuku et ses camarades de classe. En attendant, vous pouvez voir ou revoir Two Heroes sur ADN ! J’ai passé un très bon moment, même si le scénario n’est pas très original, c’est avant tout pour le plaisir de retrouver toute la classe 1-A de Yuei !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.