Que découvrir et lire au mois d’avril en manga ?

Avril sera un mois plutôt calme pour moi (ouf mon porte feuille est triste en ce moment). C’est extrêmement long de parler de tout je vais donc me focaliser sur les nouveautés, une fin et une réimpression !
Tout d’abord quelques nouveautés qui ont attiré mon attention, puis quelques suites attendues…

Nouveautés

Le livre Hommage à Isao Takahata par Stéphanie Chaptal sort chez Ynnis Edition le 3 avril. Il contiendra des témoignages, entre autres, de Michel Ocelot,  Tomm Moore, Michaël Dudok de Wit ou encore Mamoru Hosoda. C’est une amie qui a fait ce livre, je l’attends donc avec impatience d’autant plus que j’aime bien les œuvres de Takahata (même si je n’ai pas tout vu).

Le 5  avril 2018, le réalisateur et producteur Isao Takahata tirait sa révérence. Il était l’un des piliers de l’animation japonaise, et internationale.
Cofondateur du studio Ghibli avec Hayao Miyazaki, il a marqué l’animation japonaise durant plus d’un demi-siècle, passant de la série télévisée aux longs métrages, par l’adaptation de romans européens, d’un conte japonais ou de mangas populaires. Il a su jouer des styles visuels les plus variés pour étoffer ses récits. Se renouvelant sans cesse, explorant des voies inattendues, Isao Takahata remettait toujours l’humain, les petits riens du quotidien et la nature au cœur de ses dessins animés, les enrobant d’une once de magie, de surréalisme. Conteur, il était avant tout un passeur de valeurs, un perfectionniste, un artisan humble.
Un an après sa mort, ce mook retrace son parcours, de Toei Animation au Studio Ghibli. D’Horus, prince du soleil, son premier long métrage au Conte de la princesse Kaguya son dernier chef-d’œuvre, toutes ses œuvres principales y sont détaillées. Vous y découvrirez également ses sources d’inspirations, tant dans son pays natal qu’à l’international, ses méthodes de travail, le poids qu’il a eu dans le monde de l’animation et son influence sur les créateurs du XXIe siècle.
De Heidi à Ghibli, rencontrons Takahata le réalisateur, l’auteur, le producteur, le révolté… l’humaniste.
De Heidi à Ghibli, l’animation a pris un autre essor.

Shine est un manga d’INOYA Kotoba paru dans le Shônen Magazine. Il est pour le moment toujours en cours de publication est atteint son 8 volumes. Il fait parti de la sélection du Manga Taishô Award 2018 et sortira en France dans la collection Shojo addict de Nobi Nobi ! le 3 avril.

Chiyuki n’a qu’un seul rêve en tête : devenir un top model et défiler à Paris. Or, du haut de ses 1m58, la jeune fille est loin de pouvoir atteindre son but. Ce qui ne l’empêche pas de persister malgré son entourage lui disant d’abandonner. C’est alors qu’elle fait la connaissance d’Ikuto, un camarade de classe qui, lui, rêve d’être styliste, mais n’a pas les moyens de faire des études. Tous deux vont surmonter les obstacles pour changer leur destin !

Pour avoir lu le premier chapitre disponible gratuitement sur Amazon, je dois dire que c’est plutôt sympa et moins girly que je ne le pensais. On est loin de la lecture pour petite fille. C’est donc plutôt cool.

Les liens du sang est un nouveau manga de OSHIMI Shûzô paru au Japon dans le Big Comic Superior ce qui en fait un seinen de 5 tomes et qui est toujours en cours de publication. Le premier tome sortira le 3 avril. Le premier chapitre est lui aussi disponible. C’est assez malsain, ce n’est définitivement pas pour les enfants ou les âmes sensibles. En tous les cas il fait envie pour ceux qui recherchent une lecture plus adulte et mature.

Vue de l’extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province… L’adolescent va à l’école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal… ou presque. Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop. Seiko traite encore son fils comme un bébé et, avec un mari toujours absent, son monde est d’autant plus centré autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de résister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon. Trop jeune, il ne décèle pas la folie cachée derrière l’amour maternel. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard…

Bless you est un manga de KOMURA Ayumi paru dans le magazine Margaret. C’est une série en cinq tomes dont le 1er sortira en France le 11 avril prochain. C’est la nouvelle série LGBT+ des éditions Akata.

Yashiro, jeune lycéen, vient de déclarer son amour à son meilleur pote !! Il savait que c’était peine perdue, et que son ami hétéro ne pourrait que le repousser. Suite à cela, sous le coup de l’émotion, il s’enfuit sans faire attention et… se fait renverser par un camion ?! Un dieu, plutôt taquin, décide d’exaucer son souhait le plus cher, et de rendre son amour possible : il lui permet de revenir en ce bas monde sous les traits d’une jeune lycéenne ! Yashiro, dans son corps d’adolescente, va tout mettre en œuvre pour séduire celui qu’il aime… Mais comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?

Cette fois ce n’est pas un manga mais un roman. Ce qu’il n’est pas est toujours écrit par MORIHASHI Bingo qui a fait le scénario du manga Celle que je suis. Si ce n’est pas une suite directe du manga c’est le même univers et on va y retrouver des personnages du manga. Il y a 6 tomes et le premier sort le 11 avril. J’ai très hâte de le lire car j’ai beaucoup aimé le manga.

Shirô, fatigué de vivre entouré de ses sœurs et de sa mère, a décidé de finir ses études en internat, loin de Tokyo ! C’est donc très enthousiaste qu’il part à Hiroshima, pour vivre ses années lycée dans l’indépendance et l’insouciance. Pourtant, ce nouveau quotidien lui réserve une surprise de taille : Mirai, son colocataire, se révèle être un homme transgenre. Mis dans la confidence, Shirô devra l’aider à protéger son secret, tout en menant de front révisions, vie amoureuse et petit boulot…

Le premier tome de Tokyo Revengers de Ken Wakui sortira le 17 avril chez Glénat. C’est shonen avec des furyo avec une pointe de fantastique, alors j’ai envie de dire pourquoi pas ! Le résumé est tentant en tous les cas.

Alors que Takemichi, 26 ans, fait le bilan de sa vie ratée, entre petits boulots, appartement miteux et désert affectif, il apprend qu’Hinata, la seule personne qu’il ait jamais aimée, s’est fait assassiner lors d’un règlement de comptes entre les membres du gang Tokyo Manji-Kai. Choqué, il a un accident et se retrouve projeté douze ans en arrière. Il décide de tout faire pour empêcher le meurtre.

Enfin, le manga de Kaoru Mori, Shirley, sort en France. C’est une série courte en deux tomes, c’est aussi sa première oeuvre publiée en 2003 dans le magazine pour adulte : Comic Beam. Si son nom ne vous dit rien sachez qu’elle est l’auteure d’Emma et de Bride Stories. Ses fresques historiques ont déjà enchanté un grand nombre d’amateurs de manga. Ses héroïnes sont à la fois fortes et touchantes, des femmes qui se battent dans des époques qui ne leur sont pas propice et qui pourtant se serrent les coudes.
À tout juste 13 ans, Shirley entre au service de Mme Bennett, populaire patronne d’un café londonien. La jeune fille semble avoir un lourd passé, mais la bonté naturelle de sa nouvelle maîtresse lui permet de retrouver le sourire, et parfois même des bribes d’enfance… Dans cette première série, elle dévoile déjà sa fascination pour les relations complexes entre maître et serviteur au cœur de l’Angleterre victorienne. Amateurs de séries anglaises comme Downton abbey foncez, c’est une très belle occasion de découvrir sa première oeuvre.

Le premier tome sort le 18 avril chez Ki-oon, c’est une très belle occasion de découvrir sa première oeuvre.

Suite attendue

L’attaque des titans avec son tome 27, ça y est nous avons rattraper la diffusion japonaise ! La série va commencer vraiment à jouer sur mes nerfs, même si on sait déjà que la fin est proche. C’est toujours un plaisir immense que de retrouver les personnages imaginés par Hajime Isayama. Il n’a de cesse de nous surprendre par son talent de scénariste, et son style s’est grandement amélioré. Il n’y a donc aucuns arguments pour passer à côté de ce monument du manga.

Le but d’Eren en infiltrant Revelio était de ramener Sieg, descendant de la lignée royale, sur l’île du Paradis. Les insulaires sont maintenant en mesure de déclencher le “Grand Terrassement”, mais en contrepartie, ils ont enclenché le compte à rebours vers une guerre totale.

Et il y a les autres suites…

The promised neverland tome 7 chez KAZE sortie le 3 avril.
Après avoir survécu aux dangers de la forêt et découvert l’existence des deux territoires , les fugitifs arrivent enfin au point B06-32. Là, ils découvrent le refuge souterrain tant recherché mais, loin d’y trouver un allié, l’homme qui les accueille se révèle aussi sombre que déséquilibré ! Se pourrait-il que ce soit William Minerva ?

Le tome 2 de NOISE de TSUTSUI Tetsuya sera disponible le 4 avril chez KI-OON.
Dans un village que la dépopulation condamne à disparaître, une lueur d’espoir naît : Keita, un agriculteur du coin, a créé une nouvelle espèce de figues qui fait sensation dans tout le Japon grâce aux recommandations d’une star du web ! Avec la couverture médiatique, l’économie locale repart. Keita espère que ce renouveau permettra de rouvrir l’école, ce qui pourrait convaincre sa femme partie à la grande ville de revenir avec leur fille.

Déjà le tome 4 pour Irrésistible d’Azusa Mase, en vente chez Kana à partir du 5 avril.
Un jour, Serina découvre une chanson d’amour écrite sur sa table de classe. C’est Mizukawa-senpai, un élève de première, qui l’a griffonnée. Serina voudrait se rapprocher de ce garçon mais il est froid et n’a vraiment pas l’air intéressé par elle…
Mais Serina découvre que, sous sa maladresse, se cache un garçon gentil. Elle lui déclare son amour sous le coup d’une impulsion… Depuis, tous les jours, son cœur palpite !!

Le tome 5 de Whistpering les voix du silence- de Yoko Fujitani sortira le 11 avril chez Akata. Attention c’est déjà l’avant-dernier volume !
Au contact du petit Daichi, Kôji a repris confiance en l’Humanité. Il s’est ouvert aux autres, et au monde qui l’entoure. L’adolescent, rempli de courage, décide alors d’aller à la rencontre de ses parents, le coeur rempli d’espoir. Pourra-t-il enfin soigner les blessures de son passé ?

Le tome 11 de Bride stories sera en vente le 18 avril chez KI-OON. pour notre plus grand bonheur à tous ! C’est une série magnifique que je recommande chaudement.
La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions. Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

6 pensées sur “Que découvrir et lire au mois d’avril en manga ?

  • 28 mars 2019 à 10 h 59 min
    Permalink

    De joies choses bien tentantes et de jolies suites

    • 28 mars 2019 à 11 h 44 min
      Permalink

      Yep encore pas mal de lectures en perspective ^^ !!

  • 29 mars 2019 à 10 h 25 min
    Permalink

    Shirley avait été publié par Kurokawa fut un temps. Comme c’est une série que l’autrice publie sporadiquement, nous pourrions avoir un volume 3 ou 4 dans plusieurs années (si ça se trouve ça changera encore d’éditeur ^^’).
    Pour Bless you, j’ai un peu de mal à voir ça comme une série LGBT honnêtement.
    Shine, encore un exemple qui a fait parler de lui par son changement d’étiquette (moins que blue flag) passant du shonen au shojo parce que ça parle de mode. Après, depuis que Nobi Nobi s’est fait racheter par Pika, j’ai un peu de mal à suivre la volonté éditoriale. Nobi Nobi avait réussi à se faire une place en se focalisant sur des œuvres à destination d’un public plutôt jeune (illustrateurs jeunesse japonais, contes et légendes etc). Depuis le rachat, ça publie des titres intéressants mais pas du tout dans cette veine et ça me donne une impression d’éparpillement. J’avais lu un commentaire quelque part comme quoi Pika publiait ces titres chez Nobi Nobi plutôt que chez eux pour qu’ils n’aient pas l’étiquette Pika (qui serait mauvaise ?).

    • 29 mars 2019 à 11 h 16 min
      Permalink

      Maintenant que tu le dis c’est pour ça que j’avais pu lire Shirley qui était introuvable. Maintenant que Ki-oon a les droits il va pas les lâcher :p
      Bless you ouais j’ai des doutes, on verra, je n’ai pas pu le lire encore donc bon.
      Shine oui même problème que Blue flag, sauf qu’il y a moins d’attente du coup moins de bruit. Pour Pika je ne pensais pas, j’ai d’animosité pour personne je dois dire @@ ~~~ Nobi Nobi je suis d’accord, mais je ne sais pas si c’est rentable « pour une grosse boite » ça pourrait expliquer que ce soit plus la même direction. Après, Astra comme Shine je suis pour à 100% pour ces titres !!! Bien plus que les Disney qui sont vraiment pas terrible au final.

      • 30 mars 2019 à 0 h 04 min
        Permalink

        Je n’ai pas non plus d’animosité particulière envers Pika (généralement les gens focalisent plus leur rage sur Panini aka « paninul »). Cependant, il y a plusieurs titres « en difficulté » chez l’éditeur dont la parution est ralentie afin d’avoir une mort lente (et oubliable) alors que des gens et des fans demandent depuis des années des rééditions. Et là Pika publie des titres qui reçoivent des titres prestigieux, non chez eux mais chez Nobi Nobi…alors que dans un premier temps ils avaient balançaient tous les titres estampillés disney et jeunesse là bas (alors que les fondateurs de nobi sont indiqués sur le site comme ayant gardé leur place et leur autonomie éditoriale -hum-)…donc la question se pose ^^

        • 30 mars 2019 à 9 h 25 min
          Permalink

          Panini j’espère que ça va s’améliorer avec l’arrivée d’un nouveau responsable éditorial… On croise les doigts.
          Chaque éditeur à ses mangas qui marchent pas trop malheureusement… Je pleure sur MIX d’Adashi qui sort au compte goutte T0T J’espère que la série va un peu le relancer… C’est sûr que c’est plus récurrent chez certains.

Commentaires fermés.