Découverte manga : Graineliers de Rihito Takarai

©2014 Rihito Takarai / SQUARE ENIX

Rihito Takarai est une auteure de boy’s love reconnue dans le milieu pour ses titres de qualités comme 10 count, Seven days. Sa dernière oeuvre en date se nomme Graineliers et elle est éditée chez Ototo Manga en France. Au Japon il est pré-publié dans le magazine G-Fantasy édité par Square Enix. Elle a donc fait une incursion dans le shonen/seinen pour cette série sans abandonner le boy’s love. Graineliers est actuellement toujours en cours et compte trois volumes.

Destiné à devenir un Grainelier de renom (personnes appelées à sauvegarder les règles d’un monde où les hommes et les plantes vivent en harmonie), Lucas va devoir cacher son secret afin de ne pas être arrêté. En effet, dans ce monde, le plus grand crime est de faire avaler à quelqu’un une graine qui risque de le transformer en plante. Toutes les victimes sont alors considérées comme mortes d’un point de vue civil. Pourquoi une telle décision ? Car même si certaines s’en sortent, leur vie en est bouleversée à jamais. Lucas est un de ces survivants. Humain en apparence, le jeune homme est conscient qu’à l’intérieur, il n’est plus le même.
Aidé par Abel, un ami d’enfance, il décide de découvrir ce qui lui est arrivé. Débute alors une aventure au bout de laquelle il espère retrouver son père et avoir des réponses aux nombreuses questions qu’il se pose.

J’ai eu envie de lire cette histoire pour deux raisons. La première c’est parce que c’est une nouvelle oeuvre de Rihito Takarai à qui ont l’ont doit 10 count, un boy’s love que j’ai beaucoup aimé, malgré son histoire tendancieuse. Mais j’en parlerais une prochaine fois.
Et aussi parce que mon grand-mère était grainetier chez Clause (Il s’agit d’une entreprise de recherche, de production et de commercialisation de semences de légumes et de fleurs destinées aux professionnels). Il savait quelle graine utiliser pour son jardin pour avoir les meilleurs légumes et je peux vous dire qu’on en a bien profité. Ses bons fruits et légumes me manquent. Donc le thème de ce manga me plaisait pas mal, même s’il n’a rien à voir avec l’agriculture.

Ici il n’est donc pas question de potager, mais de graines ayant des propriétés spéciales. Elles ont des pouvoirs spéciaux et il ne faut pas faire ce que fait le héros c’est à dire en manger une. Forcément c’est ce qu’il fait avec une espèce en particulier et tombe dans un espèce de coma pendant plusieurs années. L’aventure ne s’arrête pas là et à son réveil il doit prendre la route. On est dans un titre de fantasy classique, Lucas ne va pas rester dans son petit village. Je ne vous dévoile pas tout pour que vous ayez quelques surprises.

Comme toujours son style est impeccable, très lécher et clair. Ses personnages tous beaux et élancés avec des caractères biens définis. Lucas et Abel partent pour une grande aventure à la fin de se premier tome, et l’histoire est assez intéressante et j’attends la suite avec d’autant plus d’impatience. Déjà trois tomes sont sortis au Japon ce qui suggère un développement approprié pour une longue histoire.

Graineliers est donc un bon titre, dont la suite saura nous dire si j’ai bien fait de la commencer ou pas. Mais rien que le nom de Rihito Takarai devrait vous convaincre d’acheter ce manga.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.