RALPH 2.0, du retrogaming à l’internet

© Disney

Quand le 1er film Ralph est sorti, je ne me suis pas déplacé pour aller le voir, je l’ai vu plus tard, et au final j’avais bien aimé. C’est donc sans trop d’hésitation que j’ai eu envie d’aller voir ce second opus. Ce n’était certes pas un coup de cœur, mais les retours assez positif ont fini par le convaincre. Et ne nous le cachons pas j’avais envie d’entendre le générique de fin qui est interprété par Imagine dragons et que j’écoute depuis des mois, puisque le film est sorti au US depuis, très, très longtemps. C’est donc dans une salle quasi pleine que j’ai pu découvrir la suite des aventures de Ralph et Vanellope.

Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ? Ralph et son amie Vanellope von Schweetz vont prendre tous les risques en s’aventurant dans l’étrange univers d’Internet à la recherche d’une pièce de rechange pour réparer la borne de Sugar Rush, le jeu vidéo dans lequel vit Vanellope. Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, les Netizens, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube…

C’est très drôle et comme toujours plein de bons sentiments. Pourtant Ralph 2.0 décide toujours de ne pas suivre les règles notamment grâce à sa fin. Il y a des clin d’œil à toutes les franchisent Disney (MARVEL et Star wars compris), deux scènes mémorable avec les princesses, des tas de clin d’oeil aux différents sites qu’on connait sur internet comme ebay, google etc. et des easter eggs en veux-tu en voilà sans que pour autant cela ne semble trop lourd. Pas de c’était mieux avant, juste une avancée pour les personnages qui doivent chacun à leur façon avancer vers l’avenir.

Il y a deux scènes post générique, l’une juste après la chanson d’Imagine dragons avec une référence aux Monty Python, et une autre à la toute fin.

Ralph 2.0 est un bon Disney, avec de l’action, de l’humour, et une belle morale (sans être chiante). Bref, j’ai passé un bon moment en leur compagnie. On est d’accord pour dire qu’il y a largement de quoi nous faire un troisième opus…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

4 pensées sur “RALPH 2.0, du retrogaming à l’internet

  • 22 février 2019 à 15 h 28 min
    Permalink

    Je comprends pas trop la démarche derrière Ralph de manière générale. Je veux dire le film sort bien après les us (pas de sortie internationale en simultanée), il est pas diffusé dans les cinéma près des chez moi et quand il l’est, pas de VO disponible. A croire que le film n’intéresse pas… Je veux dire je suis pas allée le voir la première fois et la seconde je connais déjà tout le film (vidéos sur internet, articles etc) avant même de l’avoir vu. Je trouve ça dommage.

    Répondre
    • 22 février 2019 à 17 h 37 min
      Permalink

      Je sais pas j’ai l’impression que si c’est pas un conte de Noël ils savent pas quoi en faire en France. J’avais déjà eu le coup avec Baymax…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.