Anime d’hiver 2019 : The Rising of the shield hero

The Rising of the shield hero j’en ai déjà parlé car j’aime beaucoup le manga (Lire ici) ! C’est sans conteste mon isekai préféré devant Moi, quand je me réincarne en Slime. Isekai est un sous-genre de la fantasy japonaise dont l’intrigue tourne principalement autour d’un personnage normal qui est transporté ou piégé dans un univers parallèle (Wikipedia). Le light novel original compte une vingtaine de tomes, le manga 12 et la série comptera 25 épisodes. Le tout premier épisode est plus long qu’un épisode normal. D’une durée de 47 min il permet d’introduire les quatre héros et surtout la malédiction du héros au bouclier.

L’histoire est celle de Naofumi. Le jeune homme est projeté dans un monde proche en tout lieu d’un jeu de rôle d’heroic fantasy. Mais alors que d’autres héros ont été dotés d’armes offensives redoutables, Naofumi hérite d’un bouclier aux capacités limitées pour progresser dans ce jeu où le danger peut surgir à chaque instant. Trahi par sa partenaire et vilipendé par la population, le jeune homme ne peut désormais compter que sur lui-même pour survivre dans cet univers hostile… et peut-être sur une jeune fille désœuvrée aux ressources insoupçonnées.

 

 

J’ai déjà craqué pour le personnage Naofumi dans le manga, un jeune homme qui a un grand cœur malgré la malédiction du bouclier qui pèse lourdement sur ses frêles épaules. Personne ne lui fait confiance, il se fait rouler dans la farine, et ne peut que se défendre sans jamais attaquer. Autant vous dire qu’il est plutôt mal barré, mais c’est sans compter sur ses bonnes actions et son mental d’acier pour se dépêtrer. Il va se faire des amies bien entendu Raphtalia (qui est son esclave !) et Filo.

La réalisation a été confié à Takao Abo du studio Kinema Citrus (Made in Abyss, Barakamon). C’est Keigo Koyonagi qui s’occupe du scénario. Le chara design a été confié à Masahiro Suwa. Les musiques sont l’oeuvre de Kevin Penkin un compositeur australien de 26 ans à qui l’on doit déjà la bande son d’anime Made in Abyss.

J’ai craqué pour le générique de début interprété par le groupe MADKID et intitulé RISE. Elle est entraînante et se retient assez vite, les images vont aussi bien avec la chanson. Le générique Kimi no namae interprété Chiai Fujikawa est un peu moins mon genre.

Je vous conseil de vite rattraper le manga, si vous n’avez pas envie d’être spoiler, en tous les cas je vous recommande de le lire, mais aussi de regarder l’anime car c’est une très bonne adaptation. Et si ça ne ça c’était pas encore vu je suis trop fan alors allez-y foncez. The Rising of the shield hero c’est mon coup de cœur des séries arrivées cet hiver !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “Anime d’hiver 2019 : The Rising of the shield hero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.